Changer d'édition

Harry et Meghan prennent leurs distances
Culture 2 min. 09.01.2020

Harry et Meghan prennent leurs distances

Le prince Harry et son épouse Meghan avaient évoqué ouvertement leur difficulté à vivre la pression médiatique.

Harry et Meghan prennent leurs distances

Le prince Harry et son épouse Meghan avaient évoqué ouvertement leur difficulté à vivre la pression médiatique.
Photo: AFP
Culture 2 min. 09.01.2020

Harry et Meghan prennent leurs distances

Le duc et la duchesse de Sussex ont décidé de renoncer à leur rôle de premier plan au sein de la famille royale britannique pour s'installer une partie de l'année en Amérique du Nord, une décision qui a offusqué le palais de Buckingham.

La décision du prince Harry et son épouse Meghan de renoncer à leur rôle de premier plan au sein de la famille royale britannique intervient après une année de crises pour les Windsor. «Nous avons l'intention de renoncer (au rôle de) membres senior de la famille royale et de travailler pour devenir financièrement indépendants, tout en continuant à soutenir la reine», ont annoncé dans un communiqué le petit-fils d'Elizabeth II et son épouse.

«Nous prévoyons désormais de partager notre temps entre le Royaume-Uni et l'Amérique du Nord», ont-ils ajouté, disant vouloir fonder une organisation caritative et assurant avoir pris cette décision «après de nombreux mois de réflexion».

Cette décision a pris par surprise la famille royale, qui espérait pouvoir entamer 2020 sous de meilleurs auspices après, du propre aveu de la reine, une année «semée d'embûches»: elle a été confrontée à l'irruption du nom du prince Andrew dans l'affaire du pédophile américain Jeffrey Epstein et à un accident de la route causé par le prince Philip, le mari de la souveraine, de santé fragile.

«Triste adieu» 

Elizabeth II, 93 ans, reconnaît ainsi avoir été prise de court par la diffusion du message explosif du couple, qui venait de rentrer d'un séjour de plusieurs semaines au Canada. Ils y ont fêté Noël avec leur fils Archie, né le 6 mai 2019, un an après leur mariage fastueux retransmis par les télévisions du monde entier.

«Ils ne l'ont même pas dit à la reine», s'est offusqué le tabloïd Daily Mirror, y voyant une décision «égoïste» du prince Harry. Le Sun évoquait, lui, un «Megxit», jeu de mot sur le Brexit, et le Times titrait sur la «division» au sein de la famille royale. La BBC a estimé que le palais était «blessé» par ce développement inattendu.

Pour le correspondant de la BBC pour les affaires royales, Jonny Dymond, «il y a beaucoup plus de questions que de réponses» dans l'annonce choc de Harry et Meghan: «Quel sera leur nouveau rôle? Où vivront-ils? Qui paiera pour cela? Quelle relation auront-ils avec le reste de la famille royale?»

Harry et Meghan avaient décidé de prendre des vacances prolongées après s'être ouverts dans un documentaire, en octobre, de leurs difficultés face à l'exposition médiatique. Le couple royal s'était attiré des critiques acerbes de la presse en s'épanchant de la sorte lors d'un voyage en Afrique où il a été confronté à une population vivant des situations bien plus dramatiques, mais aussi au moment où le Royaume-Uni se déchirait sur le Brexit.   


Sur le même sujet

2.640 invités au mariage de Meghan et Harry
Plus de 2.600 personnes ont été invitées au parc du château de Windsor pour assister à l'arrivée et au départ du Prince Harry et de l'actrice américaine Meghan Markle le jour de leur mariage en mai, a annoncé vendredi le palais de Kensington.