Changer d'édition

Esch 2022: de nouveau un pilote dans l'avion
Culture 5 min. 20.09.2018 Cet article est archivé

Esch 2022: de nouveau un pilote dans l'avion

Forte de son expérience de 2007, Nancy Braun se lance dans une nouvelle aventure.

Esch 2022: de nouveau un pilote dans l'avion

Forte de son expérience de 2007, Nancy Braun se lance dans une nouvelle aventure.
Photo: Pierre Matgé
Culture 5 min. 20.09.2018 Cet article est archivé

Esch 2022: de nouveau un pilote dans l'avion

Thierry HICK
Thierry HICK
Esch 2022 respire: après plusieurs épisodes houleux, un nouveau directeur général s'apprête à redonner de l'élan au projet Esch 2022, Capitale européenne de la Culture. Une mission confiée à Nancy Braun.

«C'est une bonne journée pour Esch 2022» déclare tout feu tout flamme Georges Mischo, le président d'Esch en soulignant les qualités de l'élue. «Elle a été choisie à l'unanimité. Elle n'est pas une inconnue de la scène culturelle. Son expérience et sa connaissance ont pesé dans la balance». 

Nancy Braun était, avant sa nomination, administratrice du Casino Luxembourg-Forum d'art Contemporain. Avant cela elle était coordinatrice générale adjointe de la Capitale européenne de la Culture en 2007.

Nancy Braun, qui n'a pas assisté à la -conférence de presse hier, se dit «impatiente de relever le défi d'un projet compliqué et délicat avec pas mal de bords et angles qu'il va falloir faire tourner». Pour elle son expérience de 2007 lui permettra de «travailler en confiance et en toute connaissance de cause. Après 2007 j'ai eu l'occasion de faire de nouvelles expériences. Je sais aussi que les deux projets de Capitale européenne de la Culture 2007 et 2022 ne sont pas comparables».

Georges Mischo: «J'ai appris à être prudent»

Cette fois-ci, le président de l'asbl Esch 2022 Georges Mischo aura été prudent. L'invitation à la conférence de presse pour la présentation du nouveau directeur général de la Capitale européenne de la Culture 2022 a été lancée hier matin au tout dernier moment et surtout accompagnée d'un avertissement pour éviter de nouvelles fuites, comme dans le passé. «Considérant l’importance de cette information, nous voulons absolument la garder sous embargo jusqu’au moment de la conférence de presse. En conséquence, nous vous prions de ne pas contacter les membres de l’a.s.b.l. et nous vous demandons exceptionnellement de ne pas annoncer la conférence de presse en avance». «J'ai appris à être prudent», glisse le président Mischo.

Georges Mischo et son équipe heureux d'avoir trouvé la perle rare.
Georges Mischo et son équipe heureux d'avoir trouvé la perle rare.
Photo: Chris Karaba

En juillet de cette année – après avoir décidé de ne plus prolonger les contrats du coordinateur général Andreas Wagner et de la directrice artistique Janina Stroetgen – Esch 2022 publie une série d'offres d'emplois. Pour trouver un directeur général, un directeur administratif et financier, un directeur artistique et un assistant de direction. Un appel qui n'est finalement pas tombé dans l'oreille d'un sourd: 825 candidatures ont été envoyées pour les quatre postes. Des plus sérieuses au plus inattendues. Pour le seul poste de directeur général, 65 candidats ont tenté leur chance.

Des chasseurs de têtes à l'œuvre

Les dossiers ont été collectés par une fiduciaire, ont ensuite été étudiés par un cabinet de recrutement. Huit candidats ont été auditionnés, quatre ont finalement été réentendus. Le bureau de l'asbl Esch 2022 a suivi de près ce travail et a pris la décision finale. Pourquoi faire appel à une fiduciaire et à des chasseurs de tête pour trouver la perle rare?

Georges Mischo a la réponse: «La situation était devenue si politique que je voulais un processus de recrutement neutre, objectif et surtout transparent. J'ai pris des coups, je n'ai rien oublié.»

Un processus de sélection transparent

Un processus, rapide, qui a soumis les potentiels candidats à toutes sortes de tests et questions afin de déterminer les capacités managériales, les connaissances linguistiques et du tissu culturel, les expériences dans l'élaboration de projet culturel, la disponibilité, la flexibilité et aussi la motivation de chacun.

Nancy Braun prendra ses fonctions le 1er novembre. «Il n'y a plus de temps à perdre, il faut se mettre au travail», annonce la future directrice, qui très rapidement devra constituer une solide équipe autour d'elle. Dans un premier temps il faudra trouver un directeur financier et administratif, un directeur artistique et un assistant de direction.

Rendez-vous à Bruxelles le 20 novembre

La prochaine échéance de première importance est déjà annoncée. Le 20 novembre, Esch 2022 devra se soumettre à un monitoring de la Commission européenne. Les 21 recommandations émises par le jury européen en novembre 2017 lors de l'attribution du titre Capitale européenne de la culture seront analysées et discutées. Le «bid book» élaboré par le duo sortant Wagner-Stroetgen reste d'actualité, confirme Geroges Mischo.

«C'est un bon cadre de travail qui pourra être complété, modifié, amélioré. Il faut faire une analyse des projets déjà proposés, voir ce qui est réalisable», estime Nancy Braun. Un nouvel appel à projets sera par ailleurs prochainement lancé. En venant s'installer à Esch, la future directrice Nancy Braun est bien consciente qu'elle va découvrir des terres nouvelles. «C'est certain, je ne connais pas tous les détails de ce qui m'attend. Cela me permettra peut-être de voir les choses avec sérénité, objectivité et avec une certaine distance à certaines questions».



Sur le même sujet

Esch 2022 se fera bien avec la Kufa
La KulturFabrik entend bien prendre part aux manifestations célébrant Esch-sur-Alzette comme «capitale européenne de la culture». Même si l'abandon de plusieurs projets pouvait faire craindre un désistement.
Kulturfabrik - Esch - Photo : Pierre Matgé