Changer d'édition

Enchères d'oeuvres d'art: Warhol superstar, loin devant Picasso
Culture 2 min. 26.02.2015 Cet article est archivé

Enchères d'oeuvres d'art: Warhol superstar, loin devant Picasso

Le très polémique Jeff Koons, seul artiste vivant de la liste avec Richter, est à la 10e place.

Enchères d'oeuvres d'art: Warhol superstar, loin devant Picasso

Le très polémique Jeff Koons, seul artiste vivant de la liste avec Richter, est à la 10e place.
REUTERS
Culture 2 min. 26.02.2015 Cet article est archivé

Enchères d'oeuvres d'art: Warhol superstar, loin devant Picasso

Andy Warhol superstar: le montant des oeuvres du créateur du Pop Art vendues aux enchères l'an dernier dans le monde a atteint 569 millions de dollars (hors frais) soit 501 millions d'euros au cours actuel, le chiffre le plus important jamais réalisé par un artiste sur un an.

(AFP).  Andy Warhol superstar: le montant des oeuvres du créateur du Pop Art vendues aux enchères l'an dernier dans le monde a atteint 569 millions de dollars (hors frais) soit 501 millions d'euros au cours actuel, le chiffre le plus important jamais réalisé par un artiste sur un an.

L'Américain devance ainsi très largement Pablo Picasso (375 millions dollars), selon le classement réalisé par Artprice où figurent cinq Européens, trois Américains et deux Chinois.

Le Britannique Francis Bacon est en 3e position (270 millions), suivi par l'Allemand Gerhard Richter (254 millions), l'Américain Marc Rothko (249 millions) et Claude Monet (222 millions).

Le Chinois Qi Baishi occupe la 7e place (206 millions), devançant de peu Alberto Giacometti (205 millions) qui est suivi par un autre Chinois Zhang Daqian (193 millions). Le très polémique Jeff Koons, seul artiste vivant de la liste avec Richter, est à la 10e place (149 millions).

 New York capitale mondiale

New York est la capitale mondiale de l'art, surtout contemporain: le chiffre d'affaires de la "Grosse Pomme" (4,6 milliards de dollars) représente près d'un cinquième de celui des ventes publiques d'art dans le monde.

Les artistes les plus recherchés aux Etats-Unis, presque tous américains, appartiennent aux courants du Pop Art et de l'expressionnisme abstrait, qui représentent 40% des ventes de plus de 10 millions de dollars.

Mais New York attire aussi les amateurs d'artistes chinois comme Zhang Daqian dont 29 oeuvres ont été vendues l'an dernier.

S'appuyant sur plusieurs artistes britanniques fortement cotés (Francis Bacon, William Turner), Londres est en revanche leader pour les grands classiques, de Pierre Paul Rubens à Juan Gris.

A elles deux, New York et Londres contrôlent la moitié du chiffre d'affaires mondial (7,5 milliards de dollars). Pékin et Hong Kong se classent 3e et 4e.

Quant à Paris, elle reste la première place d'enchères en Europe continentale avec un chiffre d'affaires de 425 millions de dollars (374 millions euros), mais elle est talonnée par Shanghai (422 millions dollars) et enregistre un taux d'invendus particulièrement élevés (45,4%).

 L'art moderne toujours le plus recherché 

Si les prix flambent pour l'art contemporain, l'art moderne (artistes nés entre 1860 et 1920) est toujours le plus recherché. Il a enregistré globalement une année record à 4,1 milliards de dollars, avec des prix en hausse de 31,6% sur la décennie.

Il est suivi par l'art d'après-guerre (artistes nés entre 1920 et 1945) dont les prix ont progressé de 39,3% en dix ans, puis par l'art contemporain (+55,8%). En 4e position, l'art ancien (artistes nés avant 1760) a vu ses prix baisser de 13,3% sur la décennie, tandis que ceux de l'art du 19e siècle ont chuté de 23,1%.


Sur le même sujet

Le Mudam affiche ses nouvelles ambitions
Faire (re-)découvrir sa collection, (re-)conquérir le public, devenir un centre d'art de référence au niveau national et international: le Mudam ne manque pas d'ambitions pour les mois à venir. La nouvelle directrice, Suzanne Cotter, annonce la couleur.
David Wojnarowicz:  «Untitled» (Genet after Brassail) 1979
Art contemporain: La FIAC à Paris plus internationale et plus ouverte
73 galeries venus de 23 pays sous la verrière du Grand Palais, une section parallèle réservée aux jeunes artistes et des expositions égrainées le long de la Seine, de la Maison de la Radio aux quais de la BNF : pendant quatre jours, la FIAC fait vivre Paris à l'heure de l'art contemporain.
Visitors walk past a painting by Luxembourgish artist Michel Majerus with the title 'overdose 1997' at the Grand Palais as part of the FIAC international contemporary art fair in Paris on October 21, 2015. AFP PHOTO / FRANCOIS GUILLOT

RESTRICTED TO EDITORIAL USE, MANDATORY MENTION OF THE ARTIST UPON PUBLICATION, TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION