Changer d'édition

En été, les musiciens s'exportent bien
Culture 2 4 min. 20.08.2019

En été, les musiciens s'exportent bien

Le directeur de Music:LX, Giovanni Trono, peut avoir le sourire. Chaque année, les efforts de la structure permettent à des dizaines d'artistes musicaux de trouver des contrats.

En été, les musiciens s'exportent bien

Le directeur de Music:LX, Giovanni Trono, peut avoir le sourire. Chaque année, les efforts de la structure permettent à des dizaines d'artistes musicaux de trouver des contrats.
Photo: Julian PIERROT
Culture 2 4 min. 20.08.2019

En été, les musiciens s'exportent bien

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Dix ans que l'Asbl Music:LX veille à promouvoir la scène luxembourgeoise à l'étranger. Mais pour que les uns chantent comme des cigales en été, il faut un travail de fourmi toute l'année.

Que l'on ne s'y trompe pas: Music:LX est tout sauf une agence de booking pour musiciens du Grand-Duché en devenir. «Nous sommes là pour faire connaître leur travail, leur originalité auprès des professionnels au-delà des frontières, mais pas pour leur réserver des places dans telle ou telle programmation.», définit le directeur de l'Asbl, Giovanni Trono.

Ce rôle d'intermédiaire, de VRP de la musique made in Grand-Duché était déjà dans les gènes de la structure à sa naissance, en 2009. Le financement assuré par la SACEM et le ministère de la Culture a permis de professionnaliser la démarche. 

 

 «Dès le début, nous avons ciblé les professionnels de la musique: maisons de disque, agents, bookers qui organisent les tournées. Et je crois que nous avons réussi à placer le Luxembourg dans la carte de l'industrie musicale à l'international», sourit le responsable à la tête de Music:LX depuis mars dernier.

Celles et ceux qui pourraient témoigner de cette mise en avant, ce sont les musiciens qui, grâce à l'éclairage mis sur eux par Music:LX ont réussi à décrocher tel contrat, telle collaboration ou tel partenariat. 

Fiches, flyers, démos

Les Say Yes Dog, par exemple, ont été retenus cet été par le festival russe Stereoletto ou au Juicy Beats Festival après que l'asbl eut fait leur promotion auprès des organisateurs. «Pour être précis, nous les avions amenés avec nous à Eurosonic et c'est là qu'ils ont marqué les esprits.»

Eurosonic aux Pays-Bas (et ses quatre jours de show-cases et rencontres uniquement ouverts aux professionnels), le salon Jazzahead à Brème: voilà des événements incontournables dans le calendrier de Giovanni Trono et son équipe. «Et à chaque fois, nous débarquons avec nos fiches, nos flyers, nos démos pour tenter de convaincre les uns ou les autres que le Grand-Duché a le groupe, le musicien ou la chanteuse qui lui manque.»

Bien savoir quel artiste on vend et à qui  

Et si ces grands rendez-vous européens sont des incontournables, Music:LX a aussi ses entrées lors de dates nationales, comme au Like a jazz machine à Dudelange, au Sonic Visions ou Luxembourg Jazz meeting dans la capitale. «Nous y invitons des professionnels étrangers à venir découvrir nos talents en action.»

Un travail de persuasion, autant que d'organisation. Car le tout n'est pas d'être bavard, mais de «bien savoir quel artiste on vend et à qui». Pas question en effet de se lancer à l'aveugle dans ces festivals ou show-case où seuls des gens du milieu artistique viennent échanger. «Ces dernières années, le milieu musical luxembourgeois a gagné en crédibilité aussi car bon nombre de musiciens ont assumé l'effort de se professionnaliser. Cela demande des sacrifices et de la patience.»

Music:LX veille ainsi sur une multitude de talents divers. Edsun, Seed To Tree, Napoleon Gold, Dock In Absolute pour le jazz, Cathy Krier en classique, pour ne citer qu'eux, ont pu profiter de cette mise en avant. «Mais c'est d'abord le talent qui compte, être musicalement intéressant. Ensuite, la patience car il faut 5-10 ans pour voir une carrière s'épanouir.»

Cet été, ils sont ainsi une poignée de talents nationaux à porter le son du Luxembourg à travers différentes scènes grâce à certains contact établis via Music:LX. Claire Parsons se fera entendre dans plusieurs festivals, tout le trio de jazz Reis-Demuth-Wiltgen ou, dans un genre plus classique, Artemandoline programmé deux fois en France cet été. Sans oublier Jeff Herr Corporation qui va aller se faire voir (et entendre) en concert à Tokyo.

Mais déjà Giovanni Trono pense au mois de septembre. Le Reeperbahn Festival de Hambourg l'attend et Music:LX y débarquera avec son attirail promotionnel pour convertir les pros. Dans ses bagages, l'asbl emmènera aussi plusieurs groupes à se produire au cours d'une soirée dédiée au Luxembourg. Qui sait, ce sera peut-être la date fondatrice pour les carrières de Maz, Seed to tree, Jackie Moontan, Bartleby delicate ou Say yes dog?


Le Luxembourg en force à Cannes
Le Grand-Duché affichera quatre films au prestigieux Festival, qui s'ouvre mardi, dont trois en compétition officielle « Un certain regard » et un film à la « Quinzaine des Réalisateurs ».

L'effort fourni pour soutenir le développement hors frontières des musiciens locaux n'est pas sans rappeler la démarche entreprise par l'industrie du cinéma luxembourgeois depuis quelques années. Les rencontres organisées spécialement autour du 7e Art luxembourgeois, lors du festival de Cannes, ont ainsi la même fonction de mise en valeur des talents nationaux. 


Sur le même sujet

Le festival E-Lake remet les watts
Rock, pop, house et techno ont rendez-vous dès ce week-end 9, 10 et 11 août au bord du lac d'Echternach. Alors que d'autres grands rendez-vous musicaux coulent, ce festival flotte encore.
E-lake 2016, Echternach, Julie Gatto
2005-2015: Happy Birthday Philharmonie!
La Philharmonie Luxembourg célèbre son dixième anniversaire du 26 au 28 juin 2015. Elle invite durant le week-end à de nombreux concerts festifs et gratuits avec les stars du pays et des invités venus de l'étranger. Voici le programme.
Junges Publikum hat im Programm einen zentralen Platz.
«Luxembourg Jazz Meeting»: Du savoir-faire au faire-savoir
Le Luxembourg regorge de musiciens de jazz de talent. Encore faut-il que ces derniers soient (re)connus tant dans leur pays d'origine qu'au-delà des frontières. A l'image du festival «Sonic Visions» à la Rockhal, l'Abbaye de Neumünster accueillera le temps d'un week-end la crème du jazz «made in Luxembourg» et de nombreux professionnels du monde des «blue notes».
Le trio Khalifé, Schumacher Tristano.