Changer d'édition

Des étoiles montantes
Culture 2 min. 04.02.2019 Cet article est archivé

Des étoiles montantes

Des étoiles montantes

AFP
Culture 2 min. 04.02.2019 Cet article est archivé

Des étoiles montantes

Le Magritte du meilleur acteur du cinéma belge revient au jeune acteur-danseur Victor Polster.

AFP - Victor Polster, apprenti danseur et comédien belge de 16 ans interprétant Lara dans «Girl», a été sacré samedi meilleur acteur aux Magritte du cinéma, cérémonie annuelle du cinéma belge également dominée par «Nos batailles», désigné meilleur film.

«Girl», remarqué au dernier festival de Cannes, et succès public et critique du cinéma belge en 2018, raconte l'histoire d'une adolescente née garçon, prête à endurer toutes les souffrances pour devenir danseuse étoile.

Ce premier film du réalisateur flamand Lukas Dhont (27 ans) a reçu trois autres prix: meilleur scénario original, meilleur film flamand et meilleur acteur dans un second rôle pour Arieh Worthalter, qui joue le père attentionné et bienveillant de Lara.

Lukas Dhondt, monté plusieurs fois sur scène, a dédié son premier prix à la jeune fille qui a inspiré le film, Nora. Il avait découvert son histoire dans un journal belge en 2009. Il a aussi appelé à soutenir une association bruxelloise hébergeant des jeunes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) en rupture de famille. «Leur travail est d'une importance capitale», a dit le réalisateur.

Au nombre de récompenses, «Girl» n'a été dépassé que par «Nos batailles» du Franco-Belge Guillaume Senez (40 ans), reparti avec cinq prix dont ceux de meilleur film, meilleure réalisation et meilleur second rôle féminin. Ce long métrage raconte comment un père de famille (incarné par Romain Duris) voit sa vie bouleversée par le départ de sa femme, en même temps que le suicide d'un collègue de travail.

Il a valu à Lena Girard Voss, 7 ans, une des enfants du film, de monter sur scène pour recevoir le prix du meilleur espoir féminin, une des images marquantes de la soirée.

Deux prix pour des films luxembourgeois

Parmi les nominés il y avait aussi des productions et coproductions luxembourgeoises. Olivier Meys a reçu le Magritte du meilleur premier film pour «Bitter flowers» produit par Tarantula. A Nathalie Leborgne a été décerné le Magritte pour les meilleurs costumes dans le film «Bye Bye Germany» coproduit par «Samsa Film».

Lubna Azabal, actrice belge de 45 ans, qui a tourné notamment avec Tony Gatlif, a été désignée meilleure actrice pour son rôle dans «Tueurs», polar sur l'univers des braqueurs de fourgons. Réalisé par les créateurs belges de l'émission culte «Strip-tease», le film «Ni juge ni soumise» a été

sacré meilleur documentaire. Il montre au travail la juge d'instruction bruxelloise Anne Gruwez, avec ses emportements et son langage cru. Ce documentaire compte parmi les nominés pour les César 2019 le 22 février, tout comme «Girl» en compétition pour le meilleur film étranger.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le festival du cinéma francophone rend hommage aux productions luxembourgeoises cette année. La présidence du jury est confiée à Jacqueline Bisset mais c'est la grande-duchesse Maria Teresa qui remettra le «Valois de diamant» au meilleur film.
Refractaire - Regisseur:Nicolas Steil -  Drehbuchautoren:Jean-Louis Schlesser et Nicolas Steil - Grégoire Leprince-Ringuet
Arthur Dupont
Marianne Basler
Thierry van Werveke
Judith Davis
Carlo Brandt
Swann Arlaud
Luc Feit
Kim Hermans
Michel Voïta
Pierre Niney
Pierre Derenne
Guillaume Gouix
André Jung
Frédéric Frenay
Patrick Hastert
Yoann Denaive
Hervé Sogne
Daniel Plier
Marc Olinger
Véronique Fauconnet
Raphaël Tilliette
Charles Muller - CAB Productions
Le thriller transgressif «Elle» du Néerlandais Paul Verhoeven et son actrice Isabelle Huppert ont été sacrés vendredi soir aux Césars lors d'une soirée qui a aussi fait une large place au film sur les banlieues «Divines».
Isabelle Huppert a remporté le César de la meilleure actrice.
"Fatima", César du meilleur film, et le franco-turc "Mustang", deux oeuvres placées sous le signe de la diversité, ont été largement récompensés vendredi à la 41e cérémonie des César aux côtés de Catherine Frot et Vincent Lindon.
Schauspielerin Zita Hanrot erhielt den César der besten weiblichen Newcomerin für "Fatima".
Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, chronique de la vie quotidienne dans le nord du Mali sous la coupe des jihadistes, a triomphé vendredi à la 40e cérémonie des César.
Abderrahmane Sissako: "La France est un pays magnifique, parce qu'elle est capable de se dresser contre l'horreur, contre la violence, l'obscurantisme".