Changer d'édition

Des étoiles montantes

Des étoiles montantes

AFP
Culture 2 min. 04.02.2019

Des étoiles montantes

Le Magritte du meilleur acteur du cinéma belge revient au jeune acteur-danseur Victor Polster.

AFP - Victor Polster, apprenti danseur et comédien belge de 16 ans interprétant Lara dans «Girl», a été sacré samedi meilleur acteur aux Magritte du cinéma, cérémonie annuelle du cinéma belge également dominée par «Nos batailles», désigné meilleur film.

«Girl», remarqué au dernier festival de Cannes, et succès public et critique du cinéma belge en 2018, raconte l'histoire d'une adolescente née garçon, prête à endurer toutes les souffrances pour devenir danseuse étoile.

Ce premier film du réalisateur flamand Lukas Dhont (27 ans) a reçu trois autres prix: meilleur scénario original, meilleur film flamand et meilleur acteur dans un second rôle pour Arieh Worthalter, qui joue le père attentionné et bienveillant de Lara.

Lukas Dhondt, monté plusieurs fois sur scène, a dédié son premier prix à la jeune fille qui a inspiré le film, Nora. Il avait découvert son histoire dans un journal belge en 2009. Il a aussi appelé à soutenir une association bruxelloise hébergeant des jeunes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) en rupture de famille. «Leur travail est d'une importance capitale», a dit le réalisateur.

Au nombre de récompenses, «Girl» n'a été dépassé que par «Nos batailles» du Franco-Belge Guillaume Senez (40 ans), reparti avec cinq prix dont ceux de meilleur film, meilleure réalisation et meilleur second rôle féminin. Ce long métrage raconte comment un père de famille (incarné par Romain Duris) voit sa vie bouleversée par le départ de sa femme, en même temps que le suicide d'un collègue de travail.

Il a valu à Lena Girard Voss, 7 ans, une des enfants du film, de monter sur scène pour recevoir le prix du meilleur espoir féminin, une des images marquantes de la soirée.

Deux prix pour des films luxembourgeois

Parmi les nominés il y avait aussi des productions et coproductions luxembourgeoises. Olivier Meys a reçu le Magritte du meilleur premier film pour «Bitter flowers» produit par Tarantula. A Nathalie Leborgne a été décerné le Magritte pour les meilleurs costumes dans le film «Bye Bye Germany» coproduit par «Samsa Film».

Lubna Azabal, actrice belge de 45 ans, qui a tourné notamment avec Tony Gatlif, a été désignée meilleure actrice pour son rôle dans «Tueurs», polar sur l'univers des braqueurs de fourgons. Réalisé par les créateurs belges de l'émission culte «Strip-tease», le film «Ni juge ni soumise» a été

sacré meilleur documentaire. Il montre au travail la juge d'instruction bruxelloise Anne Gruwez, avec ses emportements et son langage cru. Ce documentaire compte parmi les nominés pour les César 2019 le 22 février, tout comme «Girl» en compétition pour le meilleur film étranger.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Berlinale: Ours d'or pour le film roumain "Touch me not"
La Berlinale a surpris samedi soir en décernant son Ours d'or à "Touch me not" de la réalisatrice roumaine Adina Pintilie, une exploration à mi-chemin entre fiction et documentaire sur l'intimité et la sexualité, après une édition marquée par les débats sur la place des femmes dans le 7e art.
Romanian director Adina Pintilie poses with the Golden Bear for Best Film award she received for her film "Touch Me Not" as he arrives with Bulgarian actress Irmena Chichikova (L), producer Philippe Avril (2ndL) and Icelandic actor Tomas Lemarquis during a press conference following the awards ceremony of the 68th edition of the Berlinale film festival on February 24, 2018 in Berlin. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL