Changer d'édition

"Cookerei": un blog à croquer
Culture 4 min. 18.04.2014 Cet article est archivé

"Cookerei": un blog à croquer

"Cookerei": un blog à croquer

Photos: PJ
Culture 4 min. 18.04.2014 Cet article est archivé

"Cookerei": un blog à croquer

Du haut de ses 25 ans, Salomé, conceptrice-rédactrice à plein temps dans une agence de communication au Luxembourg, vient de lancer un blog culinaire sur la toile. Son nom: cookerei! Entretien avec une jeune femme, épicurienne jusqu'au bout des ongles.
  • D'où te vient cette passion pour la cuisine?

Bonne question, j'ai toujours aimé regarder ma grand-mère ou ma mère cuisiner, fascinée par ce que des mélanges d'ingrédients pouvaient donner, un peu comme de la magie.

J'adore aussi découvrir la cuisine des autres, que ce soit celle de mon entourage ou celle des autres pays. C'est souvent un des leitmotiv de mes voyages auxquels j'ai d'ailleurs consacré une rubrique.

De manière générale, je trouve que la cuisine est révélateur de plein de choses sur une personne du genre "dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es".

  • Quel est le premier plat que tu as réalisé?

Le premier plat que j'ai fait est un crumble aux pommes, une recette tirée de Minnie, un magazine que je lisais jeune genre à 9 ans si mes souvenirs sont bons.

  • Quelle est ta madeleine de Proust?

    Ma madeleine de Proust est incontestablement la Forêt noire. C'est mon gâteau d'anniversaire, depuis toute petite, que ma grand-mère me faisait, puis ma mère et cette année, pour la première fois, je l'ai réalisé moi-même.

  • Es-tu plutôt salée ou sucrée?

Je suis autant sucrée que salée, mais pour moi un repas sans dessert n'est pas un vrai repas.

  • Quel est ton plat préféré?

Je suis incapable d'en donner un. J'avoue que je pourrais manger des pâtes tous les jours, ça ne me dérangerait pas, mais impossible de choisir.

  • Plutôt cuisine du terroir ou fine gastronomie?

Je privilégie la cuisine de terroir, la "vraie cuisine", pas les trucs mincis gastronomiques où il n'y a rien à manger dans l'assiette. (rires)

  • Pourquoi as-tu lancé le blog "Cookerei"?

    Je me suis dit que je devais arrêter d'embêter mes amis sur Facebook avec mes photos de plats cuisinés.  Mais aussi parce que j'ai envie d'écrire pour moi, pour me faire plaisir et par envie de partager ma cuisine.

  • D'où vient ce nom "Cookerei"?

    Il s'agissait du nom d'un album de photos sur Facebook. C'est la  contraction de "to cook" et du suffixe -erei que l'on pourrait peut-être traduire par "cuisinerie". 

  • Où puises-tu ton inspiration pour cuisiner?

    J'utilise des livres de cuisine et je pioche aussi beaucoup dans les vieilles recettes de famille.

  • L'ingrédient que tu préfères sublimer?

    Le chocolat pour le sucré, car ça régale tout le monde en général. J'adore l'associer à des fruits de type framboise ou passion, je trouve cela délicieux.

  • Celui avec lequel tu as le plus de mal?

    Le sucré-salé! Très peu pour moi, malheureusement ça ne passe pas ou alors à très petites doses.

  • As-tu un modèle en cuisine?

    Pour la pâtisserie, ce serait Christophe Felder et pour les créations Christophe Michalak.

Je tiens à préciser que c'est plus le savoir-faire des petites gens qui m'intéressent comme celui des "mamas" italiennes.

  • Quel a été ton chalenge en cuisine jusqu'à maintenant et quel sera le prochain?

Mon chalenge, c'étaient les macarons, le prochain ce sera le Saint-Honoré, le gâteau préféré de ma maman et que j'espère bien lui servir pour son anniversaire en juin prochain.

  • Pourrais-tu imaginer faire de la cuisine ton métier?

Pourquoi pas en faire mon métier un jour, la vie est longue, après ce n'est pas forcement la même chose de cuisiner tous les jours pour le travail que de cuisiner pour le plaisir.

  • Dernière question: as-tu une petite astuce "cuisine" à partager?

Une astuce? Cela dépend des recettes, mais je dirais par expérience qu'on cuisine toujours mieux quand on cuisine avec amour.

Propos recueillis par Charline Lebrun