Changer d'édition

Le Luxembourg rentre bredouille de Cannes
Culture 3 min. 19.07.2021
Cinéma

Le Luxembourg rentre bredouille de Cannes

Recevant la palme d'or, Julia Ducournau a remercié le jury d'avoir «reconnu le besoin avide et viscéral que nous avons d'un monde plus fluide et plus inclusif».
Cinéma

Le Luxembourg rentre bredouille de Cannes

Recevant la palme d'or, Julia Ducournau a remercié le jury d'avoir «reconnu le besoin avide et viscéral que nous avons d'un monde plus fluide et plus inclusif».
Photo: AFP
Culture 3 min. 19.07.2021
Cinéma

Le Luxembourg rentre bredouille de Cannes

Le jury de la 74e édition a récompensé samedi soir Julia Ducournau pour «Titane». La coproduction luxembourgeoise «Les Intranquilles» et l'actrice Vicky Krieps n'ont reçu aucun prix.

(AFP) - Le Festival de Cannes a frappé un grand coup en couronnant Julia Ducournau pour une œuvre furieusement contemporaine, «Titane». La Française devenant la deuxième réalisatrice de l'histoire du festival à recevoir la palme d'or.

Le jury, présidé par Spike Lee, dont la nomination était elle-même historique, a récompensé samedi la benjamine de la compétition, 37 ans. Elle reçoit sa palme d'or 28 ans après Jane Campion et «La leçon de piano».

Julia Ducournau a remercié le jury d'avoir «reconnu le besoin avide et viscéral que nous avons d'un monde plus fluide et plus inclusif», et «d'appeler à plus de diversité dans nos expériences au cinéma et dans nos vies». «Merci aussi au jury de laisser rentrer les monstres».

Le film mêle hybridation femme/machine, amour pour les voitures et quête de paternité. C'était le plus violent et trash de la compétition, loin de faire l'unanimité parmi les critiques. Il met en scène une nouvelle venue bluffante, Agathe Rousselle, et l'acteur français Vincent Lindon, en pompier sous stéroïdes.

Ce prix envoie un signal majeur pour une industrie qui s'interroge plus que jamais depuis quatre ans sur la place des femmes, et l'égalité entre les genres, dans le sillage de l'affaire Weinstein puis du mouvement #MeToo. Seules quatre réalisatrices étaient en compétition cette année, pour 24 films au total.  

Autre signe en direction de la jeunesse, les prix d'interprétation vont également à deux trentenaires. Côté féminin, c'est la Norvégienne Renate Reinsve, 33 ans, qui l'emporte pour sa performance dans «Julie (en 12 chapitres)» de Joachim Trier, dans lequel elle incarne une jeune femme en quête d'elle-même.


A general view shows the red carpet before the opening ceremony and the screening of "Midnight in Paris" presented out-of-competition at the 64th Cannes Film Festival on May 11, 2011 in Cannes. AFP PHOTO POOL / VIRGINIA MAYO / AFP PHOTO / POOL / VIRGINIA MAYO
Tapis rouge pour le cinéma luxembourgeois
Le 74e festival de Cannes s'ouvre mardi soir sur la Croisette, dans une version adaptée aux mesures sanitaires. Le Grand-Duché est en lice pour la palme d'or avec «Les Intranquilles», et présentera également deux autres films hors compétition.

Ce palmarès donne un coup de vieux aux autres prétendants à la palme d'or, pour certains derrière la caméra depuis les années 1970 comme Paul Verhoeven, dont le film «Benedetta», annoncé comme une œuvre choc sur une nonne lesbienne au Moyen Âge, a finalement déçu, ou Nanni Moretti, en quête d'une deuxième palme d'or avec «Tre Pianni», mais reparti bredouille.

La coproduction luxembourgeoise «Les Intranquilles» de Joachim Lafosse est elle aussi repartie sans récompense, tout comme l'actrice Vicky Krieps. En compétition avec le film «Bergman Island» de Mia Hansen-Løve, elle avait pourtant été ovationnée par le public suite à la projection du film.



Sur le même sujet

L'actrice luxembourgeoise a foulé pour la première fois le tapis rouge du Festival de Cannes dimanche, avec l'équipe du film "Bergman Island". Réalisé par Mia Hansen-Løve, celui-ci est en compétition officielle.
(FromL) British actor Tim Roth, French director Mia Hansen-Love, Luxembourg actress Vicky Krieps, Norwegian actor Anders Danielsen Lie and Swedish actor Hampus Nordenson pose as they arrive for the screening of the film "Bergman Island" at the 74th edition of the Cannes Film Festival in Cannes, southern France, on July 11, 2021. (Photo by Christophe SIMON / AFP)
Le 74e festival de Cannes s'ouvre mardi soir sur la Croisette, dans une version adaptée aux mesures sanitaires. Le Grand-Duché est en lice pour la palme d'or avec «Les Intranquilles», et présentera également deux autres films hors compétition.
A general view shows the red carpet before the opening ceremony and the screening of "Midnight in Paris" presented out-of-competition at the 64th Cannes Film Festival on May 11, 2011 in Cannes. AFP PHOTO POOL / VIRGINIA MAYO / AFP PHOTO / POOL / VIRGINIA MAYO
Le jury de Pedro Almodovar se coupe du monde, et la planète cinéma retient son souffle: le 70e Festival de Cannes annonce dimanche à partir de 17H15 GMT (19H15) son palmarès, au terme d'une édition teintée de noirceur.
Le fameux tapis rouge devant le Palais des Festivals à Cannes.
Le thriller transgressif «Elle» du Néerlandais Paul Verhoeven et son actrice Isabelle Huppert ont été sacrés vendredi soir aux Césars lors d'une soirée qui a aussi fait une large place au film sur les banlieues «Divines».
Isabelle Huppert a remporté le César de la meilleure actrice.