Changer d'édition

Chou blanc pour le Luxembourg à Annecy
Culture 4 2 min. 15.06.2019

Chou blanc pour le Luxembourg à Annecy

Chou blanc pour le Luxembourg à Annecy

Culture 4 2 min. 15.06.2019

Chou blanc pour le Luxembourg à Annecy

Alors que quatre coproductions luxembourgeoises étaient sélectionnées au Festival du film d'animation, aucune n'a remporté le succès escompté.

Par Marc Thill, traduction Sophie Wiessler

Pendant six jours, plus de 500 films ont été projetés au Festival du film d'animation d'Annecy, dont 214 officiellement sélectionnés. Mais c'est davantage du côté des spectateurs que ce 43ème festival d'Annecy a battu des records: plus de 12.300 personnes ont été accréditées.

Le cristal du meilleur long métrage a été attribué au film «J'ai perdu mon corps» de Jérémy Clapin, lors de la cérémonie de clôture au Centre Bonlieu. Jérémy Clapin est surtout connu pour ses courts métrages: ici, «J'ai perdu mon corps», l'histoire d'une main coupée, est son premier long métrage. 

Ce film d'animation avait déjà rencontré un franc succès au Festival de Cannes, en remportant le prix de la Semaine de la Critique. Il réitère l'essai à Annecy, en remportant le Prix du public.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Le film «Buñuel en el laberinto de las tortugas» de Salvador Simo, a reçu une «Mention spéciale du jury». Ce film raconte l'histoire de Luis Buñuel, un jeune homme déprimé et sans le sou, qu'un billet de loterie gagnant va changer. Il pourra ainsi tourner son film «Terre sans pain».

C'est à partir de cette histoire d'amitié sans précédent que l'illustrateur, Fermin Solis, a dessiné pour la première fois un roman graphique paru en 2008. Dix ans plus tard, il est devenu un film d'animation grâce à Salvador Simo. 

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Le cristal du meilleur court-métrage revient à une production française. «Mémorable» de Bruno Collet, qui traite de la maladie d'Alzheimer, a ainsi également reçu le Prix du public.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Le cristal du meilleur long métrage, pour la nouvelle catégorie «Contrechamp», a été attribué au film «Away» de l'animateur letton, Gints Zilbalodis. Particularité de ce film: l'auteur l'a réalisé en autodidacte, sans l'aide d'un studio.

Du côté des coproductions luxembourgeoises, trois ont été sélectionnées mais aucune n'a malheureusement eu le succès escompté.

«Zero Impunity» a ainsi été également sélectionné dans la catégorie «Contrechamp». Ce film documentaire très innovant, combine des images d'animation et d'action en direct.

Parallèlement, «Les hirondelles de Kaboul», coproduite par Mélusine Productions, ainsi que la série «Fox and Hare» réalisée par Mascha Halberstad et Tom van Gestel, n'ont pas su trouver leur public.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Trois films luxembourgeois à Cannes
Le long-métrage «Viendra le feu» d'Oliver Laxe ainsi que le film d'animation «Les hirondelles de Kaboul» et «Chambre 212» ont été annoncés en sélection officielle au 72ème Festival du cinéma international.
«Pachamama»: en route pour les «Césars»
Le film d’animation «Pachamama» du cinéaste argentin Juan Antín, une coproduction du studio luxembourgeois Doghouse Films de Differdange et d’autres studios d'animation en France et au Canada, est éligible aux «Césars 2019».
Primé au Lëtzebuerger Filmpräis: Pas d’Oscar pour le Luxembourg
Les espoirs d’un Oscar pour le film «Never Die Young» du réalisateur Pol Cruchten se sont évanouis. Le film documentaire, qui retrace l’histoire de la lutte d’un homme contre sa dépendance à la drogue, concourait en présélection pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.
Le réalisateur Pol Cruchten revient une nouvelle fois à la problématique de la dépendance à l'héroïne.