Changer d'édition

«Bad Banks» disponible dans plus de 40 pays
Culture 19.06.2018 Cet article est archivé

«Bad Banks» disponible dans plus de 40 pays

«Bad Banks» disponible dans plus de 40 pays

Photo: Ricardo Vaz Palma
Culture 19.06.2018 Cet article est archivé

«Bad Banks» disponible dans plus de 40 pays

Après l'Europe et l'Amérique du Nord, la production vise désormais l'Asie.

Après que «Bad Banks» a reçu le Prix du Public au «Festival of German Films» de New York, le succès américain continue pour la série. Comme annoncé par le distributeur mondial Federation Entertainment, la plate-forme de streaming américaine Hulu – une compagnie de NBC Universal, Fox Entertainment Group et Disney-ABC Television Group – a obtenu les droits de diffusion du thriller bancaire. Les six épisodes de la première saison sont dès maintenant disponibles en streaming.

«Bad Banks» est l'une des premières séries dramatiques étrangères que Hulu achète. Avec environ 17 millions d'abonnés aux Etats-Unis, Hulu est l'un des premiers services en ligne de fournisseurs de vidéo à la demande. Hulu a déjà confirmé le préachat de la deuxième saison.


«Bad Banks», le Luxembourg et l'autocritique
Coproduite par le Luxembourg, la série télévisée sur le secteur financier, «Bad Banks», est présentée en avant-première mondiale ce mercredi à la Berlinale. Rencontre avec son producteur, Nicolas Steil.

En février déjà, la production de Letterbox Filmproduktion et Iris Productions, en coproduction avec le ZDF et en collaboration avec Arte, traversait l’Europe et allait jusqu’en Australie. Les récentes ventes auprès de Kino Lorber, RTL Luxembourg, NPO pour les Pays-Bas, à côté des ventes à Netflix en Allemagne et en France, à HBO pour les pays scandinaves et l’Europe Centrale, à Channel Four et Sundance Channel etc. montrent l’intérêt très fort pour Bad Banks et sa seconde saison. La série est désormais donc disponible dans près d’une quarantaine de pays.

Après la première américaine et les nombreuses ventes en Occident et en Europe Centrale, c'est au tour de l'Asie de succomber au phénomène «Bad Banks», projetée à l'occasion de la 24e édition du Festival International du Film et de la Télévision de Shanghai (STVF), un des festivals les plus influents sur le marché chinois. La série est nominée dans la catégorie «Meilleur téléfilm/mini-série étranger» en compétition pour le prix Magnolia.

La série plonge le spectateur dans le monde de la haute finance avec ses jeux de pouvoir, ses manipulations et ses trahisons. Son casting comprend notamment Paula Beer, Désirée Nosbusch et Marc Limpach.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Bad Banks», le Luxembourg et l'autocritique
Coproduite par le Luxembourg, la série télévisée sur le secteur financier, «Bad Banks», est présentée en avant-première mondiale ce mercredi à la Berlinale. Rencontre avec son producteur, Nicolas Steil.