Changer d'édition

Automobile: l'électrique moins cher que l'essence
Culture 2 min. 10.10.2018

Automobile: l'électrique moins cher que l'essence

Automobile: l'électrique moins cher que l'essence

Photo: Shutterstock
Culture 2 min. 10.10.2018

Automobile: l'électrique moins cher que l'essence

Malgré un prix d'achat plus élevé, la voiture électrique revient moins cher que son équivalent essence ou diesel si on intègre l'ensemble des coûts du véhicule, selon une étude publiée mercredi par l'association française de consommateurs UFC-Que Choisir.

(AFP) - «Le coût total d'un véhicule électrique est plus faible que celui d'un diesel (coût total de propriété inférieur de 3%) ou d'une essence (5%) dès quatre ans de possession» grâce à la prime à l'achat en vigueur en France et un coût en énergie largement inférieur, affirme l'association. 

Ces données sont calculées pour une berline moyenne (type Renault Mégane, Peugeot 308, etc...). L'étude a été réalisée par le cabinet Elementary Energy, et financée par la fondation European Climate Foundation (ECF). Elle intègre tous les coûts supportés par les consommateurs durant la détention du véhicule: assurance, carburant, financement, entretien et coûts de dépréciation. 

L'avantage de l'électrique est encore plus important quand il s'agit d'un véhicule d'occasion. «Le gain de pouvoir d'achat, par rapport au diesel, atteint 940 euros par an, soit un coût total de propriété inférieur de 28% pour une seconde main, et 1.017 euros par an, soit -37% pour une troisième main», affirme l'UFC-Que Choisir. 

Ce résultat s'explique par le fait que les véhicules électriques représentent un coût en énergie de 188 euros par an, bien inférieur à celui d'un véhicule diesel (1.181 euros par an) ou essence (1.461 euros par an), explique l'association. Les voitures électriques profitent «surtout d'un bonus de 6.000 euros à l'achat, sans lequel l'électrique ne serait pas rentable». 

L'étude souligne que le gain procuré par une voiture électrique est plus important en zone rurale, car la distance moyenne parcourue par les automobilistes y est plus élevée. Enfin, les véhicules hybrides rechargeables (essence électrique) sont actuellement plus coûteux que les motorisations thermiques, lorsqu'ils sont achetés neufs, mais deviennent «rentables à partir de la deuxième main». 

Afin de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre dans les transports, l'association «appelle le gouvernement à imposer aux constructeurs une information sur le coût global des véhicules (...) pour faire émerger une réelle offre alternative aux véhicules essence et diesel». Les voitures électriques ont représenté moins de 26.000 unités en France sur les neuf premiers mois de l'année, et les hybrides rechargeables un peu plus de 10.000, sur un total de 1,66 million de voitures neuves immatriculées. 


Sur le même sujet

L'État vous aide à passer à l'électromobilité
Chaque nouveau propriétaire d'une voiture, d'un vélo ou d'un deux-roues électrique ou hybride peut désormais prétendre à toucher la nouvelle prime d'incitation. Le fichier de demande vient d'être mis en ligne. Bonne nouvelle pour le porte-monnaie et l'environnement.
L'Autofestival démarre: à quoi vont-ils carburer?
Porté par trois années successives de ventes record, le secteur automobile luxembourgeois, part confiant. Le 55e Autofestival démarre ce samedi 26 janvier et durera jusqu'au lundi 4 février. Dix jours qui comptent énormément pour les vendeurs. Les acheteurs confirmeront-ils ou non la tendance «essence»?
Autofestival 2018: Faut-il encore acheter des voitures diesel?
L'Autofestival démarre ce samedi 27 janvier au Luxembourg. Mais une question hante cette année les automobilistes: faut-il encore acheter des moteurs diesel? Nous avons posé la question au président de l'ADAL - l'Association des Distributeurs Automobiles Luxembourgeois -, Benji Kontz, et au ministre des Infrastructures, François Bausch. Et ils ne sont pas du même avis...
Nach dem Dieselskandal gibt es jetzt strengere Regeln und schärfere Kontrollen.
Leasing: La fiscalité pour pousser la voiture électrique
Avec à peine 400 voitures électriques, le gouvernement devait accélérer. La réforme de la fiscalité du leasing est le turbo de ce changement de mentalité. Dans le pays où le diesel est roi, il n'est pas sûr que cela suffise à atteindre 40.000 véhicules en 2020.