Changer d'édition

Article dans le "Guardian": Les Britanniques découvrent le luxembourgeois
Culture 1 29.12.2017 Cet article est archivé

Article dans le "Guardian": Les Britanniques découvrent le luxembourgeois

L'auteur Jennifer Rankin a beaucoup travaillé avec le Luxembourg.

Article dans le "Guardian": Les Britanniques découvrent le luxembourgeois

L'auteur Jennifer Rankin a beaucoup travaillé avec le Luxembourg.
Photo: Screenshot Guardian
Culture 1 29.12.2017 Cet article est archivé

Article dans le "Guardian": Les Britanniques découvrent le luxembourgeois

Tom RUEDELL
Tom RUEDELL
Le luxembourgeois connaît actuellement une renaissance, selon le journal britannique "The Guardian", qui consacre un article détaillé à la langue.

(tom trad. sw) - Si davantage de touristes britanniques arrivent au Grand-Duché au cours de la prochaine saison estivale, et qu'ils commandent leur café ou leur bière en luxembourgeois, ce ne serait pas surprenant.

Le "Guardian", l'un des plus prestigieux journaux britanniques, a découvert le luxembourgeois et a dédié à la langue un long article à son sujet.

L'angle de l'article de la journaliste Jennifer Rankin? Le regain d'intérêt pour le luxembourgeois et l'augmentation conséquente du nombre de cours de langues en Angleterre.

En effet, avec 6.500 inscriptions pour 2016/17, le nombre d'étudiants en luxembourgeois est deux fois plus élevé qu'il y a dix ans, selon le ministère anglais de la Culture. 

L'article détaille avec de nombreux documents, l'importance du luxembourgeois, traditionnellement employé "chez soi" et comment ce sujet connait de vifs débats depuis l'introduction comme langue nationale officielle en 1984.

Le journal n'hésite pas non plus à joindre à son article des exemples de films ou de chansons en luxembourgeois, comme cette vidéo-ci:

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

La journaliste qualifie toutefois le luxembourgeois de langue un peu "étrange". Elle donne quelques exemples de phrases luxembourgeoises typiques, avec, bien sûr, à chaque fois une traduction anglaise.

"Kënnt Dir mir wann ech gelift soen, wou een déi beschte Gromperekichelcher kritt? (Please can you tell me where is the best place to try gromperekichelcher ?)", heißt es da. 

Ou encore: "Villmools merci. Dës Quetschentaart ass wonnerbar, mä nach ee Béier an ech kippen ëm. (Thank you very much. This quetschentaart (plum tart) is really delicious, but if I have one more beer I’m going to pass out.)"

L'article du Guardian est à découvrir ici.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

"Dans ma famille, nous sommes 100 à avoir acquis la nationalité luxembourgeoise"
L'article 89 de la loi sur la double nationalité permet d'acquérir la nationalité luxembourgeoise grâce à un aïeul né avant 1900. En 2017, 1.958 Français et 1.334 Belges ont bénéficié de cette mesure qui se terminera à la fin de l'année. Qui sont-ils? Pourquoi ont-ils fait cette démarche? Et comment envisagent-ils les élections législatives, les premières, pour eux?
Luxembourgeois: trois quarts de la population le parle
Qui parle le luxembourgeois? Comment cette langue est-elle utilisée en privé, en public? Le trilinguisme est-il une réalité palpable dans la société? Une étude montre comment la langue de Dicks évolue dans la société et quel rôle, elle remplit.