Changer d'édition

Amber Bracken remporte le prix du World Press Photo
Culture 2 2 min. 07.04.2022
Un cliché au Canada

Amber Bracken remporte le prix du World Press Photo

Le cliché saisi par la photographe Amber Bracken, était «un moment calme de réflexion sur l'histoire de la colonisation non seulement au Canada, mais dans le monde entier», a déclaré la jurée Rena Effendi.
Un cliché au Canada

Amber Bracken remporte le prix du World Press Photo

Le cliché saisi par la photographe Amber Bracken, était «un moment calme de réflexion sur l'histoire de la colonisation non seulement au Canada, mais dans le monde entier», a déclaré la jurée Rena Effendi.
Photo: World Press Photo
Culture 2 2 min. 07.04.2022
Un cliché au Canada

Amber Bracken remporte le prix du World Press Photo

Ce jeudi, le prix du World Press Photo a été décerné à la photographe documentaire Amber Bracken pour son cliché pris au Canada.

(AFP) - Une photo de croix auxquelles sont pendues des robes de petites filles, érigées à proximité d'un «pensionnat» canadien où les restes de quelque 215 enfants indigènes ont été retrouvés l'année dernière, a remporté jeudi le prix du World Press Photo de l'année 2022.


wiltz festival
De nouvelles aventures en Ardenne
Après deux années de pause et de limitation, l'heure est au 70e anniversaire.

Le cliché saisi par la photographe documentaire basée à Edmonton, Amber Bracken, était «un moment calme de réflexion sur l'histoire de la colonisation non seulement au Canada, mais dans le monde entier», a déclaré la jurée Rena Effendi.

À droite du cliché, publié par le New York Times, des robes de petites filles rouges et ocre sont pendues à des croix à côté d'une autoroute à Kamloops, une petite ville en Colombie-Britannique.

À gauche, un arc-en-ciel termine sa courbe près du lieu où le charnier a été découvert, siège d'un soi-disant pensionnat, créé il y a un siècle pour assimiler de force la population indigène.

«Honorer et remémorer leurs enfants perdus»

Cette image «inspire une sorte de réaction sensorielle», a déclaré un juré. Ce charnier a été le premier d'une série à être découvert, forçant les Canadiens à affronter leur passé colonial. De nombreuses enquêtes sur ces anciens pensionnats indiens sont en cours à travers le pays.

«Je n'ai pas l'impression que c'est une photo qui pourrait m'appartenir», a déclaré à l'AFP Mme Bracken, 38 ans. «C'était une représentation de quelque chose qui a été créé par la communauté pour honorer et se remémorer leurs enfants perdus», a-t-elle expliqué.

Les autorités estiment que plus de 4.000 enfants pourraient être portés disparus. D'autres photographies primées cette année ont également salué la mise en avant de communautés autochtones à travers le monde.

Une série d'images sur le peuple aborigène

Le réalisateur australien de documentaires Matthew Abbott a remporté le premier prix dans la catégorie Histoire de l'année avec une série d'images montrant comment le peuple natif de Nawarddeken de la lointaine terre d'Arnhem a utilisé le feu comme efficace outil de gestion des terres contre le changement climatique.

Grâce à une pratique appelée «combustion à froid», les indigènes allument des petits brasiers pendant la saison fraîche, brûlant les sous-bois et la brousse hautement inflammables, ce qui aide à prévenir les incendies de forêt - qui ont dévasté l'Australie touchée par une augmentation des vagues de chaleur.

«Cela a été fait pendant des dizaines de milliers d'années», a déclaré M. Abbott à l'AFP, «mais maintenant, avec le changement climatique si rapide, ces pratiques sont pleinement testées».

Les lauréats reçoivent chacun une récompense de 6.000 euros et leur travail sera exposé à partir du 15 avril à Amsterdam avant d'être montré dans le monde entier.


Sur le même sujet

Le photographe Yasuyoshi Chiba a remporté le prestigieux prix récompensant les meilleurs clichés parus à travers le monde, pour une image d'un jeune homme récitant un poème au milieu de manifestants au Soudan, qui, aux yeux des jurés, symbolise «l'espoir».
dpatopbilder - ACHTUNG: SPERRFRIST 16. APRIL 22:00 UHR. DIESER BEITRAG DARF NICHT VOR DER SPERRFRIST VERÖFFENTLICHT WERDEN! EIN BRUCH DES EMBARGOS KÖNNTE DIE BERICHTERSTATTUNG ÜBER DEN WETTBEWERB EMPFINDLICH EINSCHRÄNKEN. - HANDOUT - 19.06.2019, Sudan, Khartoum: WORLD PRESS PHOTO OF THE YEAR: Ein junger Mann rezitiert mitten in einer Gruppe von Demonstranten und im Schein vieler Handy-Lampen Gedichte. Der japanische Fotograf Yasuyoshi Chiba ist mit diesem für die französische Agentur AFP aufgenommenen Foto "Straight Voice" Sieger des renommierten Wettbewerbs "World Press Photo 2020" und erhält den mit 10 000 Euro dotierten Preis, wie die Jury am 16.04.2020 in Amsterdam mitteilte. Foto: Yasuyoshi Chiba/AFP/World Press Photo/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit einer aktuellen Berichterstattung über Auszeichnung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits. Das Bild darf nicht bearbeitet oder im Ausschnitt verändert werden. +++ dpa-Bildfunk +++