70e édition du Festival de Cannes

Guillaume et Stéphanie montent les marches

Par Marie-Laure Rolland

Le Grand-duc héritier Guillaume et son épouse Stéphanie ont foulé mercredi soir avec le Premier ministre Xavier Bettel le tapis rouge pour l'ouverture de la 70e édition du Festival de Cannes.

Autres Galeries

Aucun film «made in Luxembourg» n'a été retenu cette année dans la sélection mais les professionnels n'entendent pas faire de la figuration sur la Croisette.

2017, un mauvais cru?

Le directeur du Film Fund, Guy Daleiden, ne l'entend pas ainsi. «Nous avons eu un film sélectionné au festival Sundance aux Etats-Unis en janvier, quatre films à la Berlinale en février et sept films d'animation seront au Festival international d'Annecy en juin prochain!».

Difficile dans ces conditions de faire la fine bouche, même si le festival de Cannes reste «The place to be» pour le cinéma mondial. «Il est vrai que l'on s'était habitué ces dernières années à être présent dans les sélections parallèles à la compétition officielle. Cela nous rappelle combien y figurer reste une performance extraordinaire quand on ne produit qu'une vingtaine de longs métrages par an.»

D'après nos informations, le premier long métrage de Govinda van Maele, «Gutland», produit par les Films Fauves en coproduction avec Arte-ZDF, avait été envoyé au jury mais il n'a pas été retenu.

Autres Galeries

Si le festival fête ses 70 ans, le Pavillon luxembourgeois soufflera pour sa part jeudi ses 15 bougies. Cette structure louée en contrebas du Palais des festivals, dans le «Village international», offre un lieu de rencontres pour les professionnels du secteur. Ils peuvent y discuter de futurs projets avec des partenaires étrangers, ou tout simplement y partager un café avec des collègues entre deux réunions au marché du film ou dans l'un des hôtels de la ville.

Julie Gayet au Pavillon luxembourgeois

La traditionnelle «Journée luxembourgeoise» aura lieu demain. Le Grand-duc héritier Guillaume, son épouse Stéphanie et le Premier ministre Xavier Bettel s'entretiendront avec les professionnels avant de faire un tour au marché du film. «Le public retient surtout du Festival de Cannes le côté glamour de la montée des marches. Il ne faut pas oublier que l'essentiel se joue au marché du film»,observe le directeur du Film Fund.

D'après nos informations, on attend aussi au Pavillon national l'actrice française Julie Gayet. Elle y passera pour annoncer le lancement du «Prix Virtelio», un concours international d'écriture pour réaliser des films en réalité virtuelle. Il s'agit d'un partenariat entre le Film Fund, le producteur indépendant français MK2, le Paris Court-Devant Festival et la start-up luxembourgeoise Virtelio.

Le prix tient son nom de la technologie développée par la start-up. Elle permet de créer des films interactifs à 360° basés sur des décisions inconscientes des spectateurs. Ce que l'on appelle une expérience «immersive». 

Le prix de 150.000 euros est financé par le Film Fund et sera décerné par un jury composé de professionnels dans le cadre du Paris Court-Devant Festival. Le film devra être coproduit par une société de production luxembourgeoise. «C'est Julie Gayet qui a eu l'idée de ce prix. Nous la connaissons depuis longtemps puisqu'elle a eu l'occasion de travailler au Luxembourg. Le projet nous a intéressés car il permet de développer les compétences technologiques dans le pays», commente Guy Daleiden.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.