Changer d'édition

40éme Festival de Deauville: La balade des cinéphiles
Culture 4 3 min. 05.09.2014

40éme Festival de Deauville: La balade des cinéphiles

Il y a 40 ans, à l’initiative du maire Michel d’Ornano, le cinéma américain a débarqué à Deauville en Normandie. Depuis, les célèbres planches ne sont plus uniquement le reflet de l’œuvre culte signée Claude Lelouch mais aussi synonyme de la balade des cinéphiles. Le 40éme Festival du cinéma américain de Deauville débute vendredi 5 septembre.
Le festival de Deauville ouvre ce vendredi 5 septembre.
Le festival de Deauville ouvre ce vendredi 5 septembre.
Photo: Thibaut Demeyer

Par Thibaut Demeyer

Si, à l’origine de ce festival, la compétition n’était pas au programme, aujourd’hui les temps ont changé. En effet, depuis 20 ans, le Festival de Deauville permet de découvrir des nouveaux talents issus du cinéma américain indépendant tout en proposant en parallèle des avant-premières qui alimenteront les salles obscures durant l’automne.

Quarantième anniversaire oblige, le président du jury officiel se devait d’être prestigieux et qui d’autre que le réalisateur franco-grec Constantin Costa-Gavras pour remplir à merveille ce rôle ? A ses côtés, nous retrouverons d’autres personnalités françaises qui furent à leur tour président(e) de ce jury telles qu’Emmanuelle Béart, Pierre Lescure, Vincent Lindon, Claude Lelouch, Jean-Pierre Jeunet et André Techiné avec pour exception Marie-Claude Pietragalla. Quant au jury Cartier, il sera présidé par l’actrice-réalisatrice Audrey Dana.

Côté grand écran, la compétition sera constituée de 14 longs métrages parmi lesquels le nouveau film de Gregg Araki «White Bird», mais aussi «Juillet de Sang», le thriller de Jim Mickle présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes cette année. Feu Philipp Seymour Hoffman sera présent à travers le thriller «Un homme recherché», d'Anton Corbijn.

Face à ces films attendus, quatre «jeunes» réalisateurs tenteront de se faire remarquer par le jury et les festivaliers à travers leurs premières œuvres. Quatre, c’est également le nombre de films fantastiques qui seront présentés dans cette compétition. Un genre qui n’a jamais vraiment été la tasse de thé de la maison.

Quatorze avant-premières seront proposées. On commence par le film d’ouverture «Magic in the Moonlight» de Woody Allen pour terminer par «Sin City: j’ai tué pour elle» de Frank Miller.

Mick Jagger, Jessica Chastain et les autres…

Entre les deux, les festivaliers auront droit à «Avant d’aller dormir», le thriller avec Nicole Kidman, «Camp X-ray» avec Kristen Stewart et surtout «Get on up», le biopic consacré à James Brown et coproduit par Mick Jagger dont la présence sur les Planches de Deauville a été confirmée, de même que celle d’Helen Mirren pour la comédie dramatique «Les recettes du bonheur».

Comme à l’accoutumée, le Festival de Deauville offre un tapis de stars cinq étoiles et cette quarantième édition ne faillira pas à la tradition avec ses hommages consacrés cette année à l’actrice Jessica Chastain, les acteurs Will Ferrel et Ray Liotta, le producteur Bryan Grazer et le réalisateur John Mc Tiernan. L’actrice Lauren Bacall et l’acteur Robin Williams, récemment disparus, ne seront pas oubliés à travers la présentation d’une sélection de leurs œuvres les plus marquantes.

En marge de ces hommages, d’autres pointures viendront fouler le tapis rouge comme Abel Ferrara pour la présentation en avant-première de «Pasolini»  ou Frank Miller pour «Sin City : j’ai tué pour elle».

«Les docs de l’Oncle Sam» seront traditionnellement de la partie tout comme «Deauville : Saison 5» où sera présenté «The Strain» épisode 1, une nouvelle série télé réalisée par Guillermo Del Toro et inspirée de l’œuvre littéraire de Chuck Hogan.

Le palmarès de cette 40e édition du festival de Deauville sera dévoilé le samedi 13 septembre.

www.festival-deauville.com


Sur le même sujet

Festival de Cannes: Le jury à la recherche de la Palme d'or
Plus que quelques heures avant de connaître la Palme d'Or: le jury du Festival de Cannes délibère pour désigner dimanche soir le grand vainqueur d'une édition jugée inégale, riche en histoires d'amour et en réflexions sur la vieillesse, la mort et le temps qui passe.
Le réalisateur américain et président du jury du festival, Ethan Coen et son épouse, Tricia Cooke, productrice.
Rencontre avec Ray Liotta: «L’imagination et l'assurance se travaillent»
Le Festival du cinéma américain de Deauville a rendu hommage à l’acteur Ray Liotta. A presque soixante ans et autant de longs métrages, Ray Liotta fait partie de ces acteurs qui ont une «gueule» lui permettant de jouer dans tous les genres. On retiendra dans sa filmographie des œuvres telles que «Les Affranchis» mais aussi «Copland» et «Hannibal». Rencontre.
Ray Liotta