Change Edition

Ces idéaux qui ne chôment point


En feuilletant cette ancienne carte de membre du Parti Ouvrier Socialiste qui date de la fin de la seconde guerre mondiale, on se dit que mine de rien, elle porte en elle un pan de l’histoire du mouvement socialiste qui a servi des générations de luxembourgeois.


L’épreuve du pouvoir passé, le mur de Berlin tombé, on peut aujourd’hui s’arrêter sur ce qui est resté intact dans la notion du mot socialisme. Il s’agit du radical du mot, le mot social, un vrai joyau.


Le dictionnaire définit ainsi son sens politique : ‘Qui a pour objectif l’amélioration des conditions sociales’


Tendre vers le bien être de chacun, œuvrer pour le bien de tous, mettre l’humain au centre des préoccupations, promouvoir la solidarité voici des idéaux intemporels, immuables. Quoi de plus inspirant que l’aspiration à plus de justice, d’équité et par conséquent de bonheur ? Quoi de plus noble aussi ?


Au Luxembourg, les porteurs de ces idéaux furent pour la première fois élus vers la fin du 19ème siècle, nombreux sont ceux qui depuis ont emprunté leur chemin. Aujourd’hui plus qu’hier et malgré l’apparence, les crises à répétition nous poussent à s’engager pour ces valeurs. Ces ideaux là, ne chôment point.


Voici quelques photos de la carte de membre.

Elle appartenait à Monsieur Feydt Jean-Pierre, grand père de Mme Doris Jacoby qui elle, est membre et secrétaire du LSAP-Walfer.


Henoke Courte