Change Edition

Café littéraire au LGL - La littérature doit se déverser dans tous les canaux

Le LGL a accueilli, une nouvelle fois cette année pour son traditionnel café littéraire, un auteur dans ses locaux, à savoir Marie-Aude Murail. L'auteur et scénariste a rencontré près de 230 élèves du LGL et du LRSL le jeudi après-midi du 7 février 2019.

C’était l’une des plus remarquables rencontres à laquelle les élèves du LGL ont eu le privilège d’assister, mais aussi de participer. Trois classes du LGL, à savoir deux classes de 7e et une de 4e, ont présenté leurs travaux à l’auteur. Il faut dire que Marie-Aude s’est délectée de voir le travail réalisé par les élèves. Les plus jeunes ont joué des sketchs et ont en même temps présenté le livre lu en classe. À tour de rôle, les élèves ont pris la parole devant tout un public d’élèves et de professeurs. Les 4e , quant à eux, ont interviewé l’auteur sur son livre à succès, « Oh boy ! ».  C’est sur base de cet échange que l’écrivain a dévoilé toutes les énigmes qui se cachent réellement derrière les personnages du roman. Ce n’est qu’après un peu de recul que tous ont mieux réussi à comprendre les messages dissimulés dans le roman. Lors d’une première lecture, il n’est pas toujours évident de comprendre ce que l’auteur a voulu transmettre, cependant Marie-Aude a réussi à captiver les élèves et à les rendre attentifs à différents éléments du roman. Elle le dit d’ailleurs elle-même que « la littérature doit se déverser dans tous les canaux ».

Après avoir visionné une courte bande-annonce réalisée entièrement par les élèves, soudain, dans le public, se sont levés quelques élèves parsemés ci et là … un flash-mob venait d’apparaître. Des élèves ont joué une scène du roman « Oh, boy ! » et tout en s’avançant à travers le public, ils ont continué leur sketch jusqu’au bout. Toute l’assemblée était surprise et ne s’attendait pas à un tel exploit de leur part et surtout encore moins à voir apparaître dans le public les acteurs vus précédemment dans la bande-annonce.

Ce début de rencontre, animé et surprenant de toute part, s’est alors terminé par des questions provenant du public, mais aussi par un cadeau offert par Milica ; un dessin des personnages du roman « Oh, boy ! ».

Cependant, ce n’était pas là la toute fin de ce café littéraire, étant donné que l’auteur est revenu le soir au LGL pour un échange plus intime face à une assemblée d’une quarantaine d’enseignants venus d’autres lycées, mais aussi d’élèves et de parents d’élèves. Marie-Aude a donc présenté ses derniers romans, mais elle nous a aussi fait part de certaines anecdotes de son enfance, qui se trouvaient être parfois très émouvantes. Elle a, entre autres, fait la lecture d’un sonnet écrit par son grand-père et destiné à sa grand-mère au moment de leur rencontre. Bien qu’il n’ait jamais été un grand poète, ces quelques vers ont permis de réunir deux êtres qui ont ensuite fondé une famille. Marie-Aude, très fière de sa famille, était très émue en évoquant quelques souvenirs de sa maman décédée il y a quelques années et de qui elle garde un très humble souvenir. « Ma mère n’a pas eu une fille, mais un écrivain. », dit-elle pour clore cette rencontre à laquelle s’est encore ajoutée une séance de dédicaces pour toutes les personnes présentes. Un échange qui restera gravé dans les mémoires des élèves, mais aussi de leurs professeurs.

À l’année prochaine pour une nouvelle rencontre littéraire au LGL !