Change Edition

Stëmm remercie ses donateurs et présente la première campagne Gingo

Grâce à la générosité de nombreux donateurs, la Stëmm vun der Strooss réalise régulièrement de nouvelles actions pour lutter contre la pauvreté qui augmente d’année en année. Pour remercier toutes les personnes qui soutiennent l’association, le Conseil d’administration, représenté par son Président Marcel Detaille, et le représentant de Gingo/ Luxembourg, Laurent Meiers ont invité la presse dans le restaurant social de Hollerich. Ils ont profité de cette occasion pour dévoiler le nouveau four professionnel et présenter le concept de Gingo.

En 2017, ce sont en moyenne 200 repas par jour qui ont été servis dans le restaurant du 7, rue de la Fonderie à Hollerich. Et ce nombre ne cesse tristement de progresser : En 2015, 45 722 repas y ont été servis sur l’année contre 75 686 repas en 2017 ce qui représente une augmentation de 65% sur un laps de temps de 2 ans seulement. De plus, sur les 2 dernières années, la fréquentation a augmenté de 244% : alors qu’en 2015, 1 046 personnes défavorisées ont poussé les portes du restaurant social de Hollerich, le nombre a explosé en 2017 pour passer à 3 599 personnes.  

Le projet (https://www.gingo.community/fr/restaurantsocial).

Pour le Président de la Stëmm vun der Strooss, l’acquisition d’un nouveau four était devenu incontournable : « Depuis 2014, année de déménagement pour le siège social de l’association du quartier de Bonnevoie vers celui de Hollerich, le restaurant social de Hollerich ne désemplit pas. En 2017, ce sont plus de 70 000 repas qui y sont servis et ce nombre ne cesse de progresser d’année en année. Avec les 30 000 € récoltés grâce à la plateforme Gingo, les donateurs permettront à Stephane, aide-cuisinier, et son équipe de personnes bénéficiant d’une mesure de réintégration professionnelle d’acquérir un nouveau four plus performant pour satisfaire au mieux cette demande croissante. C’est la raison pour laquelle je tiens aujourd’hui à remercier les nombreux donateurs qui nous ont soutenu par le passé, aujourd’hui et tout ceux qui ont promis de le faire pour nos futurs projets. »


La philanthropie est entrée depuis une bonne décennie de plain-pied dans le XXIe siècle. Aujourd’hui, elle se veut ambitieuse et innovante. Et les choses changent avec des collectes de dons en hausse. Des passerelles se créent entre le monde de la générosité et celui de l’économie sociale et solidaire.

C’est dans cet élan que la plateforme Gingo a vu le jour. Au départ, elle fut imaginée par des employés de la Banque Degroof Petercam, en réponse à deux interrogations que se posent un grand nombre de donateurs et philanthropes potentiels :

le manque d’information quant à l’utilisation de leur fonds le manque de transparence des projets en général

Tenant compte de ces deux constats, les premières campagnes menées ont été un succès en Belgique. Partant de cette expérience, Gingo souhaitait élargir son action aux pays limitrophes. C’est ainsi qu’une rencontre improbable il y a encore quelque temps s’est faite ...

Au départ, c’était un double challenge qu’Alexandra Oxaceley, Directrice de la Stëmm vun der Strooss a relevé quand Gingo l’a contactée pour rejoindre la plateforme en tant qu’ONG partenaire : « Quand Gingo et d’Stëmm ont décidé de lancer la première campagne de crowdgiving à Luxembourg le challenge à relever était double : arriver à la somme ambitieuse de 30.000€ et y arriver via une nouvelle façon de collecter des dons. Nous ne savions pas à l’avance comment allaient réagir les donateurs à Luxembourg ».

Les caractéristiques de Gingo sont que d’une part, tout le monde peut devenir philanthrope, et cela à partir de 1€, et de l’autre, ils peuvent suivre le projet en toute transparence sur la plateforme.

Laurent Meiers explique : « Sur le principe, Gingo est simple. Des ONG expertes dans leur domaine présentent des projets ayant un impact social. Toute l’équipe de Gingo est alors au service de l’ONG pour l’épauler dans la réalisation de sa campagne de collecte de dons. Depuis le shooting photo, le montage vidéo, la rédaction des textes et du message, les relances via les médias sociaux, … l’équipe de Gingo accompagne l’ONG partenaire de A à Z ».

Une fois la campagne prête, elle est alors mise en ligne sur la plateforme Gingo Community (https://www.gingo.community/fr) afin de se faire connaître et recevoir le soutien de tout donateur intéressé par leur initiative.

S’il ne fallait évoquer que 4 chiffres concernant Gingo, ce seraient ceux-ci : 337.029 € de fonds levés à ce jour, 2 268 philanthropes actifs, 25 campagnes menées avec succès et 2 107 dons récoltés.

La campagne à Luxembourg a été lancée le 16 mars et très vite, les premiers montants ont afflué pour le projet. A l’aide de petits films vidéos réalisés avec les équipes de la Stëmm, mais aussi des personnalités comme George Nixon ou Marc Limpach qui se sont prêtées au jeu, ces derniers ont permi, à intervalles régulièrs, de relancer les dons via internet et les réseaux sociaux.

A part un petit creux lors des congés d’avril, les nouveaux donateurs ont permis de dépasser le montant visé pour arriver au final à 34.941€.

Notons que pour certains donateurs encore peu habitués à utiliser la plateforme, ces derniers ont choisi de faire un don directement à la Stëmm par le biais de Digicash, Paypall ou celui d’un virement classique sur le compte courant de l’association. Néanmoins, au vu des retombées de la campagne, l’attention d’un large public à Luxembourg a pu être attirée et les chiffres le démontrent : le site de la Stëmm a été consulté par de nombreux visiteurs et la page facebook a obtenu plus de 34 000 vues.

« Nous ne nous attendions pas à une telle mobilisation et à un tel élan de générosité. On se serait cru en période de Noël : le téléphone n’arrêtait pas de sonner, des maisons de soins et des cantines scolaires nous ont proposé du matériel de cuisine de haute qualité, que nous avons d’ailleurs accepté en partie et qui est stoqué jusqu’à la réalisation d’un de nos futurs projets. », souligne Alexandra Oxacelay.

Après ce premier succès, d’autres projets sont en préparation avec la Stëmm, mais aussi d’autres ONG luxembourgeoises. Gingo espère ainsi pouvoir rapidement créer une communauté de donateurs à Luxembourg qui permettra dans un avenir proche de soutenir des projets locaux innovants ayant un impact sociétal.