Change Edition

LES UNIVERS PHOTOGRAPHIQUES DE MICHEL MEDINGER

26
Sep
23 Sep 26 Sep 27 Sep 28 Sep 29 Sep 30 Sep 02 Oct 03 Oct 04 Oct 05 Oct 06 Oct 07 Oct 09 Oct 10 Oct 11 Oct 12 Oct 13 Oct 14 Oct 16 Oct 17 Oct 18 Oct 19 Oct 20 Oct 21 Oct 23 Oct 24 Oct 25 Oct 26 Oct 27 Oct 28 Oct 30 Oct 31 Oct 01 Nov 02 Nov 03 Nov 04 Nov 06 Nov 07 Nov 08 Nov 09 Nov 10 Nov 11 Nov 13 Nov 14 Nov 15 Nov 16 Nov 17 Nov 18 Nov 20 Nov 21 Nov 22 Nov 23 Nov 24 Nov 25 Nov 27 Nov 28 Nov 29 Nov 30 Nov 01 Dec 02 Dec 04 Dec 05 Dec 06 Dec 07 Dec 08 Dec 09 Dec 11 Dec 12 Dec 13 Dec 14 Dec 15 Dec 16 Dec
LES UNIVERS PHOTOGRAPHIQUES DE MICHEL MEDINGERExposition du 9 juin au 16 décembre 2018

L’œuvre du photographe luxembourgeois Michel Medinger, esquissée à travers cette exposition, illustre le parcours artistique et technique d’un jeune talent en quête de son propre style, jusqu’à la création de « tableaux »  photographiques aussi surprenants qu’inattendus d’un artiste confirmé et reconnu aux niveaux national et international.

Au cours des quatre dernières décennies, Michel Medinger a conçu et composé une panoplie d’univers constituant son œuvre photographique. Le premier consistait en une série de tiroirs remplis d’outils de travail de son père datant de la fin des années 70. Même si cette série semait encore le doute chez l’artiste débutant, elle marquait en même temps les débuts de son enthousiasme pour la nature morte en photographie. S’en suit le répertoire des cabanes de chantier des années 80, rassemblées comme un tapis de couleurs. Le travail en série culminera avec la réalisation de l’inventaire des années 90 d’anciennes pompes à essence du Luxembourg qu’il a reproduites tels des monolithes sur les surfaces miroitantes du Cibachrome.

Les natures mortes aux sujets variés et hétéroclites réalisées en continu depuis les années 90 dans des noir et blanc et couleurs éclatants, et subtilement mises en scène à l’aide d’objets collectionnés au fil du temps par le photographe, sont depuis lors devenues caractéristiques de l’œuvre de Medinger.

Tous ces univers réels et imaginaires doivent leur beauté et leur esthétique aux divers procédés photographiques étudiés et expérimentés par le photographe en autodidacte avec passion et patience. Qu’il s’agisse du film instantané Polaroid appartenant désormais au passé et de ses multiples déclinaisons techniques, du Cibachrome aujourd’hui en voie de disparition ou des procédés anciens comme le cyanotype, le papier salé, sans oublier le platinotype et les virages au sélénium et au nitrate d'uranium, tous ont été appliqués avec habileté, preuve d’une envie frénétique d’explorer la photographie, ses techniques et ses moyens d’expression.

Quant aux sujets choisis et représentés, ils découlent en partie d’une passion que Medinger avait découverte dans sa jeunesse : la peinture. Si cette forme d’expression artistique ne lui a pas inspiré les sujets à reproduire sur ses toiles, elle a, plus tard, fortement influencé son genre et partiellement son langage photographique. En effet, c’est son admiration pour l’âge d’or de la peinture néerlandaise qui est à l’origine des natures mortes créées dans ses photographies. Truffées d’un humour parfois macabre et grinçant et représentant des scènes parfois inoffensives et malicieuses, elles évoquent la mort, la nostalgie, l’érotisme et la condition humaine. Aussi retrouve-t-on dans ces images les réflexions de leur créateur sur le monde, sous forme de critiques, de questionnements ou de simples observations à l’égard de la société et de l’Homme.

Difficile à classer dans les catégories courantes de la photographie artistique contemporaine, Michel Medinger reste toujours fidèle à son style, à son langage photographique et … à la nature morte – sans se soucier des courants et goûts artistiques actuels ou « à la mode », mais aussi sans succomber à la monotonie d’exploiter le même genre et, parfois, les mêmes objets.

Le photographe luxembourgeois Michel Medinger trouve dans le théâtre de la vie humaine une inspiration sans cesse renouvelée et, tout au long de sa carrière d’artiste, il n’a cessé de nous surprendre par de nouvelles variations dans la forme, dans les procédés photographiques ou dans la composition, les sujets et leurs messages.

La plupart des « tableaux » photographiques exposés ici au Display01 font désormais partie des 202 œuvres « medingeriennes » présentes dans la collection du CNA et font par conséquent partie du patrimoine du Luxembourg.

Display01 & 02 ouverts du mardi au dimanche de 10h00 à 22h00.

Entrée gratuite