Change Edition

"Starlights"- comédie musicale au Fieldgen

Dans le cadre de la 59ième « Semaine Raoul Follereau » qui se déroule cette année du 21 janvier au 1er février 2014, plusieurs activités sont planifiées- entre autre une nouveauté. Pour la première fois, la Compagnie Théâtrale ArtéMiss a décidé de réunir les élèves des options artistiques de l’École Privée Fieldgen avec ceux du Lycée Vauban, étant tous les deux des établissements scolaires avec lesquels elle entretient un partenariat pédagogique.


De cette coopération est née la comédie musicale « Starlights », une adaptation du fameux opéra rock « Starmania » créé en 1978 par Michel Berger et Luc Plamondon. Le choix de cette pièce semble évident vu les événements survenus ces dernières années au sein de nos sociétés modernes et les bouleversements au Proche Orient. Les propos des deux artistes apparaissent donc, trente-six années plus tard, plus actuels que jamais.


La comédie musicale joue en 2080, l’année où la crise économique s’est étendue sur tout le monde occidental, n’étant désormais qu’un seul pays avec la nouvelle capitale « Monopolis ». Sans souveraineté propre, les pays doivent se soumettre aux spéculations cruelles de trois groupes financiers. Au sein de ce cadre se déroulent trois histoires d’amour, pleines de déceptions, de trahisons et majoritairement à dénouement fatal. Les jeunes sont dépourvus d’une perspective future favorable ; insouciance et prospérité leur semblent proscrits. Or, quelque désavantageux que soient les conditions, on ne devrait jamais renoncer à ses rêves, tel est le message de la pièce.


Les spectateurs peuvent se réjouir d’assister à une lutte continue entre le totalitarisme incarnée par le milliardaire Zéro Janvier (Raphaël Weickmans) et les initiatives terroristes des Etoiles Noires où Sadia agit longtemps comme élément moteur même si Gabriel (Sébastien Ivanov) détient le pouvoir.


Le caractère de Sadia, personnifiée par Jamilla Fortes Coelho, a fortement contribué à la réussite de la représentation vu sa présence dynamique et convaincante. La serveuse (Ines Abaied), follement amoureuse de Ziggy, a su convaincre avec ses chants. La belle performance des jeunes choristes sous la direction de Yannick Erel a complété ce spectacle intéressant. Plus de 80 élèves enthousiasmaient les spectateurs lors de la première représentation avec leurs chants, leurs danses divertissantes et leurs talents théâtraux et la timidité, voire la nervosité de quelques-uns va sûrement s’estomper au cours des prochaines représentations pour nous garantir un bel exploit. De toute façon les jeunes intervenants ont déjà bien su compenser leur inexpérience de la scène grâce à leur investissement, leur motivation et leur solidarité.


Pourtant, la pièce ne doit son succès non seulement aux artistes individuels mais aussi à tous ceux qui ont investi beaucoup de temps dans les préparations, notamment les metteurs en scènes (Bruno et Karine Liviero), les chorégraphes (F. Bidoli, L. Caramanico et M.-L. Vecrigner), les créateurs d’images (E. Grimée) et de lumière (B. Liviero et A. Schaus-Georges) ainsi que les équipes de direction des deux lycées.


Finalement, vous pouvez encore soutenir les jeunes acteurs dans leur projet lors des représentations prochaines, notamment jeudi, le 30 janvier à 18 h30 ou vendredi, le 31 janvier à 20 heures. Le spectacle a lieu dans le hall sportif de l’école privée Fieldgen avec quelques places de stationnement dans la cour du lycée et libre choix de sièges.


Le prix d’entrée s’élève à 15 euros pour les adultes, 5 pour les étudiants et 30 en famille et les recettes seront intégralement versées à la Fondation Raoul Follereau. Cette année-ci, l’argent sera principalement utilisé pour aider l’ONG béninoise « PIED » (Programme d’Insertion des Enfants déshérités du Bénin) qui s’efforce de réduire le trafic d’enfants au Bénin souvent vendus et exploités comme domestiques sans la connaissance de leurs parents.


Les réservations se font au numéro 49 94 31 1.







(texte : Carole Kill/ photos : Etienne Grimée)