Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Une pelouse au bout du rouleau
Sport 6 2 Min. 15.11.2019

Une pelouse au bout du rouleau

Les équipes de la Ville de Luxembourg sont aux petits soins.

Une pelouse au bout du rouleau

Les équipes de la Ville de Luxembourg sont aux petits soins.
Photo: Chris Karaba
Sport 6 2 Min. 15.11.2019

Une pelouse au bout du rouleau

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Les services de la Ville de Luxembourg au chevet du gazon du stade Josy Barthel.

L'objectif n'est pas d'en faire un billard, mais une pelouse praticable. Martyrisée par les acteurs du match d'Europa League entre le F91 et le FC Séville du 7 novembre, l'aire de jeu du stade Josy Barthel a déjà meilleure mine une semaine plus tard, même si elle ne respire pas encore la grande forme.

Les équipes de la Ville de Luxembourg sont aux petits soins pour que le dernier match de qualification pour le Championnat d'Europe entre le Luxembourg et le Portugal se déroule dans les meilleures conditions possible dimanche à 15 heures. Jeudi matin, ils étaient huit sous la conduite de Jéis Weber à opérer la grande malade. «On prend des bandes de terrains extérieures pour les remettre aux endroits les plus critiques», expliquait le responsable du stade de la route d'Arlon. Le but côté ville était l'un des derniers points critiques. «La raison de cet état, c'est la pluie et les problèmes de drainage», poursuivait Weber. «Ce n'est pas du tout le rugby qui est la cause de ces maux.»

Quelques jours après le match entre le Luxembourg et la République tchèque, 27 tonnes de sable ont été déversées sur le terrain pour lui redonner une «gueule» acceptable à l'aide de plusieurs machines. Les conditions climatiques n'ont malheureusement pas facilité la tâche des ouvriers.

Bâche providentielle

«A partir d'aujourd'hui, il faut juste espérer qu'il ne pleuve plus trop», poursuivait Weber. «Mais on va installer une bâche sur la pelouse.» La fameuse toile achetée par le F91 et entreposée au stade municipal est donc d'un précieux secours pour la sélection comme elle sera aussi indispensable à l'approche du dernier match de Dudelange face à l'APOEL Nicosie dans quinze jours. Il faut cependant du temps et de la main-d'oeuvre pour étaler ces huit rouleaux. Entre 20 et 30 minutes par rouleau. Et encore plus de temps pour les replier. C'est dire si la Ville de Luxembourg va devoir battre le rappel pour disposer de la main-d'oeuvre nécessaire dimanche matin afin d'apporter la touche finale à ce travail de longue haleine.

Pour préserver au maximum l'aire de jeu, les deux équipes ne s'entraîneront pas là la veille du match. Les Portugais devraient bénéficier des installations du FC Atert Bissen. Ces courses contre la montre ne devraient plus être que de mauvais souvenirs une fois le nouveau stade de Kockelscheuer et son chauffage souterrain fonctionnels.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Lust auf noch mehr Wort?
Lust auf noch mehr Wort?
7 Tage gratis testen
E-Mail-Adresse eingeben und alle Inhalte auf wort.lu lesen.
Fast fertig...
Um die Anmeldung abzuschließen, klicken Sie bitte auf den Link in der E-Mail, die wir Ihnen gerade gesendet haben.