Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Barreiro sur tous les fronts, Rodrigues là où il fallait
Sport 3 Min. 26.09.2022
Nations League

Barreiro sur tous les fronts, Rodrigues là où il fallait

Gerson Rodrigues a répondu à l’attente en tourmentant la défense lituanienne avant de délivrer le Luxembourg à deux minutes de la fin.
Nations League

Barreiro sur tous les fronts, Rodrigues là où il fallait

Gerson Rodrigues a répondu à l’attente en tourmentant la défense lituanienne avant de délivrer le Luxembourg à deux minutes de la fin.
Photo: Yann Hellers
Sport 3 Min. 26.09.2022
Nations League

Barreiro sur tous les fronts, Rodrigues là où il fallait

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Voici le bulletin de notes des Luxembourgeois. De 1 pour un match éblouissant à 6 pour une prestation catastrophique. Interagissez avec nous! Votez!

On prend les mêmes et on recommence! Luc Holtz a relancé les joueurs qui composaient son onze de base à Istanbul. Il n’y a pas eu de fausse note, ni de récital mais un collectif qui ne s’est pas désuni devant un adversaire plus consistant que lors du premier match. Le moteur Leandro Barreiro et l’opportuniste Gerson Rodrigues ont tiré les marrons du feu contre la Lituanie (1-0).

Anthony Moris: 3

Troisième clean sheet de la campagne pour le gardien de l’Union Saint-Gilloise dont la première intervention n’est arrivée qu’à la 68e minute des poings pour écarter un corner. Il se couche encore sur un coup franc de Novikovas avant d’assurer dans les airs en fin de match.

Marvin Martins: 3 

Il se procure une grosse occasion lorsqu’il arrive au second poteau sur un centre de Sébastien Thill dévié par Rodrigues (33e). La répétition de ses montées a usé les latéraux gauches même si on aurait aimé l’un ou l’autre centre en plus. Remplacé par Florian Bohnert en fin de match.

Laurent Jans: 4

Rarement pris en défaut, le capitaine de la sélection a trop souvent manqué de justesse dans ses relances sans que ça porte à conséquence. Il sauve une situation dangereuse à la 50e mais cafouille sa fin de match.


Le sens du sacrifice, Laurent Jans connaît. Le capitaine a écarté le danger à plusieurs reprises, mais il a manqué de justesse dans ses relances.
Le sens du sacrifice, Laurent Jans connaît. Le capitaine a écarté le danger à plusieurs reprises, mais il a manqué de justesse dans ses relances.
Photo: Ben Majerus

Maxime Chanot: 3

Le défenseur new-yorkais s’est racheté une conduite. Il a retrouvé sa sobriété dans ses interventions. Parfois plus malheureux dans son jeu vertical après la pause, sa montée en ligne est à la base de l’action qui amène le but.

Mica Pinto: 3

Le défenseur du Sparta Rotterdam a goûté avec gourmandise aux espaces laissés dans son couloir par les Lituaniens. Peu inquiété sur le plan défensif, il lui a manqué le centre décisif pour laisser sa carte de visite.

Leandro Barreiro: 2

 C’est lui qui a sonné la révolte alors que le Luxembourg peinait à emballer le match. Le ballon qu’il gratte (29e) est à la base de l’occasion la plus nette des Lions Rouges avant la pause. Capable de se projeter comme de colmater les brèches, il est passeur décisif sur le but. Le meilleur Luxembourgeois ce dimanche.


Leandro Barreiro s’en est donné à cœur joie en bouffant du terrain comme jamais. Au four et au moulin à la récupération comme à la construction.
Leandro Barreiro s’en est donné à cœur joie en bouffant du terrain comme jamais. Au four et au moulin à la récupération comme à la construction.
Photo: Yann Hellers

Vincent Thill: 3

Le plus jeune des frangins a affiché des visages différents. Il a d’abord fait grise mine pendant le premier quart d’heure avant de davantage rayonner. Son ouverture pour son frère (26e) méritait une meilleure suite. Il croit donner la passe décisive à Rodrigues à l’heure de jeu avant de sortir pour Lars Gerson (79e).

Sébastien Thill: 3

Davantage en capacité de construire que face à la Turquie, le joueur de Rostock s’est retrouvé à la base des meilleures occasions locales en première période. Plus effacé après le repos, il pèche trop souvent par excès d’altruisme alors que sa frappe peut faire des dégâts. Remplacé par Diogo Pimentel dans les arrêts de jeu.

Danel Sinani: 4

Il nous a tellement habitués à régaler qu’une prestation moins convaincante passe presque pour une déception. Le dépositaire du jeu local fut en position de conclure en première période mais sa tentative fut sauvée sur la ligne. Un peu plus discret en seconde période, il a toutefois apporté son écot sur le but.

Gerson Rodrigues: 2

Servi par Sébastien Thill, il se procure la plus grosse occasion des 25 premières minutes lorsqu’il pique un ballon qui n’est pas cadré. Il tire ensuite sur le poteau puis voit son but refusé pour une position de hors-jeu à la 60e avant de délivrer tout le stade à deux minutes de la fin pour sa 14e réalisation sous le maillot de la sélection. Autant qu’Aurélien Joachim.

Yvandro Borges: 3

La promesse de Mönchengladbach prend de l’assurance au fil des sorties. Son débordement (12e) amène le premier corner pour les Luxembourgeois. Capable de diversifier ses appels, il doit encore enlever les scories qui polluent parfois son avant-dernier ou dernier geste. Son action à la 73e méritait une meilleure fin mais c’est lui qui est à la base du but luxembourgeois. Remplacé par Timothé Rupil en fin de match.


Yvandro Borges a pris ses quartiers sur le flanc gauche et il sera tout aussi difficile de l’en déloger que de lui prendre un ballon.
Yvandro Borges a pris ses quartiers sur le flanc gauche et il sera tout aussi difficile de l’en déloger que de lui prendre un ballon.
Photo: Ben Majerus

Lars Gerson, Timothé Rupil, Florian Bohnert et Diogo Pimentel n’ont pas compilé assez de minutes de jeu pour être notés.

Folgen Sie uns auf Facebook, Twitter und Instagram und abonnieren Sie unseren Newsletter.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema