Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Vacance de zèle
Leitartikel Politik 3 Min. 04.04.2016 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten
Editorial

Vacance de zèle

Leitartikel Politik 3 Min. 04.04.2016 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten
Editorial

Vacance de zèle

Pierre SORLUT
Pierre SORLUT
Vivons-nous dans le pays des bisounours? Loin de vouloir paraphraser l'égérie des extrémistes français, Marine Le Pen, la question mérite d'être posée au regard de la faiblesse apparente de la présence policière et militaire quelques jours seulement après les attentats meurtriers de Bruxelles.

Sie möchten weiterlesen?

Wählen Sie Ihren Zugang und lesen Sie jetzt den Artikel „Vacance de zèle “.

Als Abonnent haben Sie unbegrenzten Zugang zu allen Wort+ Artikeln. Sie haben noch kein Abonnement? Wählen Sie jetzt Ihren Zugang und lesen Sie den Artikel „Vacance de zèle “.

Bereits Abonnent? Hier einloggen.

Digital Monatsabo

  • Alle Wort+ Artikel auf wort.lu
  • Jeden Tag (Mo-Sa) Wort E-Paper und Digital Paper
  • Apps für Smartphone und Tablet (iOS und Android)
5 EUR / Woche

Bereits Abonnent? Hier einloggen.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Retour à Gaza, la ville meurtrie de Palestine
Le 8 juillet 2014 débutait la «guerre de Gaza»: cinquante jours de combats, plus de 2.000 morts, des quartiers entiers anéantis. Gaza aujourd'hui panse ses plaies, mais reste selon les termes du ministre Jean Asselborn une «prison avec vue sur mer».
Des tapis, des couvertures et quelques toiles pour remplacer l'habitat détruit. Gaza se reconstruit lentement, avec des bouts de ficelle.
Le feuilleton procédurier qui ébranle depuis un certain temps le Front national en France montre jusqu’à quel degré la politique peut conduire les hommes à un comportement brutal et impitoyable.
Voilà, résumée en peu de mots, la réaction de notre Premier ministre, Monsieur Xavier Bettel, à la débâcle et la déconvenue qu’il venait de subir, ce dimanche 7 juin 2015.
Referendum 2015, Demokratische Partei, Stellungnahme des Premierministers Xavier Bettel, photo Guy Wolff
Bizarre de voir le gouvernement actuel se dépêcher de mettre en œuvre une loi autorisant le mariage pour couples homosexuels, donc d'unir, alors que d'autre part il s'apprête à séparer l'Etat et les cultes.
Briefe an die Redaktion
La perte de leur emploi des 80 salariés des restaurants de la galerie d'«Utopolis» à Kirchberg a de quoi frapper les esprits. Nous avons connu des pertes d’emploi par faillite frauduleuse ou non et de mises au chômage pour accident, incendie ou intempérie, mais le licenciement pour fin de bail est un cas de figure rare, surtout que les commerces concernés ont l’air de ne pas manquer de clients.