Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Une ouverture envers les croyants de tous bords?

Leserbriefe Politik 06.10.2014

Bizarre de voir le gouvernement actuel se dépêcher de mettre en œuvre une loi autorisant le mariage pour couples homosexuels, donc d'unir, alors que d'autre part il s'apprête à séparer l'Etat et les cultes. S'il n'y a rien à objecter au fait de vouloir réunir, acte louable et témoignant de haute moralité, il n'en va pas de même de l'intention de nos politiques de vouloir séparer l'Etat et les Eglises et il est probable que le peuple luxembourgeois ne l'avalera pas aussi facilement que la loi du mariage dit pour tous. L'argument mis en avant par le Premier ministre et d'autres est que le religieux devrait appartenir au domaine privé. Or ni le religieux ni le non-religieux (athéisme, agnosticisme …) ne peuvent être exclusivement du domaine privé. Il ne s'agit pas ici de vouloir argumenter pour une quelconque (re)conquête d'un pouvoir des religions sur les affaires d'Etat ou vice-versa. Néanmoins l'Etat et les Eglises peuvent coexister indépendamment et l'Etat peut prendre en charge les traitements et pensions des ministres du culte comme cela est le cas en Belgique. Nous vivons, comme chacun peut le constater quotidiennement, dans un monde dans lequel le politique, le religieux, l'économie, la philosophie sont entremêlés. Quadrature du cercle pour qui veut à chaque instant et en tout lieu faire abstraction de ses convictions qu'elles soient politiques, religieuses ou agnostiques! Alors pourquoi ne pas aller sur la voie de l'union et de la concorde pour ce qui concerne les relations entre Etat et religions et adopter une position d'ouverture envers les croyants de tous bords? Ceci pourrait se faire en prenant exemple sur nos voisins belges qui financent proportionnellement toutes les religions reconnues par l'Etat tout en assistant financièrement les maisons de laïcité des mécréants.

Guy Godefroid

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Vivons-nous dans le pays des bisounours? Loin de vouloir paraphraser l'égérie des extrémistes français, Marine Le Pen, la question mérite d'être posée au regard de la faiblesse apparente de la présence policière et militaire quelques jours seulement après les attentats meurtriers de Bruxelles.
Post se lance dans une évaluation
Le conseil d'administration de Post a donné jusqu'au 3 décembre à sa direction pour décider de l’avenir de ses 94 bureaux de poste. Un certain nombre d'entre eux ne sont pas rentables.
Post,Briefträger,Brief,facteur.Foto:Gerry Huberty
Retour à Gaza, la ville meurtrie de Palestine
Le 8 juillet 2014 débutait la «guerre de Gaza»: cinquante jours de combats, plus de 2.000 morts, des quartiers entiers anéantis. Gaza aujourd'hui panse ses plaies, mais reste selon les termes du ministre Jean Asselborn une «prison avec vue sur mer».
Des tapis, des couvertures et quelques toiles pour remplacer l'habitat détruit. Gaza se reconstruit lentement, avec des bouts de ficelle.
Le feuilleton procédurier qui ébranle depuis un certain temps le Front national en France montre jusqu’à quel degré la politique peut conduire les hommes à un comportement brutal et impitoyable.
Beaucoup de nos amis luxembourgeois nous reprochent de ne pas prendre la nationalité luxembourgeoise. Je n'en ai pas éprouvé le besoin jusqu'à présent, puisque pour moi ce qui compte c'est l'intégration...
Was bewegt Sie?