Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Un fort morceau d’arrogance

Leserbriefe Politik 2 Min. 16.02.2017

On sait depuis longtemps qu’elle est dure d’oreille et d’entendement. Une fois de plus elle s’est mêlée de ce qui lui échappe.

Le fait de s’arroger le droit de critiquer bêtement, en parfaite ingénue, un tribunal qui n’a fait que son devoir, c’est-à-dire rendre justice en appliquant la loi, est de la part d’une innocente en la matière un fort morceau d’arrogance.

Le justiciable peut se dire heureux qu’il n’ait pas affaire à des «juges» d’un tel acabit, car alors il ferait bien de s’expatrier.

La décision rendue le 9 février dans l’affaire dite «school-leaks» démontre au-delà du dossier en discussion, que le justiciable peut compter sur une justice strictement neutre, indépendante et totalement étanche aux redoutables influences de la politicaille ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Il est permis de s'étonner
Par application peut-être de la maxime voulant que seuls les gens stupides ne changent jamais d’avis, Madame Theresa May, première ministre britannique, fait le plein pour forcer tous azimuts la sortie européenne du Royaume-Uni...
British Prime Minister Theresa May leaves Lancaster House in London on January 17, 2017, where she made a speech on the government's plans for Brexit.
Prime Minister Theresa May on January 17, 2017 said Britain will leave the EU's single market in order to restrict immigration in a clean break from the bloc, but lawmakers can vote on the final deal. / AFP PHOTO / POOL / Leon Neal
Was bewegt Sie?