Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Sans dignité

Leserbriefe Politik 3 Min. 16.12.2019

L'Etat, qui prétend faire tellement pour les démunis, construit ces soi-disant bistrots sociaux, où des vendeurs de drogues arabes me disent «Dégage, fils de p...! Ta place est dehors!» et si je reste quand même, ils volent ou cassent mes affaires ou même me tapent. Les vieilles gens, à qui je ne fais aucun mal, ni je prends quoi que ce soit, me jugent, m'insultent, me haïssent parce que je me contente du peu que je possède et ne cours pas derrière l'argent avec eux.

Les jeunes résidents, à qui on a appris dès l'âge de trois ans que la valeur d'un être humain se mesure en euros, me considèrent comme du déchet et me chassent dans le froid et la pluie, pour avoir, eux, une place au sec pour fumer leurs joints ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

La vache à hublot
Réaction à l’éditorial intitulé «De la politique à l’éthique» de M. Gaston Carré du 24 juin 2019.
Was bewegt Sie?