Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Les fruits amers de l'angélisme

Leserbriefe Politik 3 Min. 19.01.2015

L'histoire est implacable: elle enregistre les erreurs les plus fatales et les renvoie le moment venu à la figure de ceux qui les ont commises.

Le tabou idéologique qu'entretient la France, à la faveur d'une législation extrêmement répressive en matière de ségrégation, a fait le lit d'une autocensure dont les subtils critères non-dits relèvent en réalité de la pensée unique dont le milieu politico-médiatique est le gardien sourcilleux d'une application «correcte» ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Un désamour révélateur
Doucement mais sûrement la dédiabolisation de l’extrême droite française porte ses fruits. Face au Front national, un examen de conscience s'impose.
«Doodle Den»: Apprendre à travers des jeux
Siobhan Neill a emmené il y a quelques semaines son fils de six ans au McDonalds pour lui faire plaisir. Elle était sur le point de lui demander ce qu’il voulait manger lorsqu’elle s’est s’arrêtée, stupéfaite. «Il a commencé à lire le menu», raconte-t-elle. «Je ne pouvais pas en croire mes yeux. C’était 
formidable de le voir avec autant 
de confiance en lui.»
6 years Old Conor Neill pictured with his Mother Siobhan in the Doodle Den in St Michaels Infants School in Sexton Street Limerick
Picture  Credit Brian Gavin Press 22
Le coeur et la raison
A moins d'un mois du référendum, les jeux sont-ils faits? C'est ce que peuvent laisser penser les récents sondages.
Face à l’empire du Mal
Roberto Saviano, auteur à succès italien et grand expert du crime organisé dans son pays, avait posé en quelques mots le défi auquel le pape François allait se voir confronter à l’occasion de son voyage à Naples, le samedi dernier.
Héritage sans frontières
Alors que l'on a célébré ce week-end la réouverture de tous les espaces du Musée National d'Histoire et d'Art, certains auront peut-être eu une pensée pour les 21 personnes massacrées au Musée du Bardo à Tunis.
Editorial: La méthode Nagel
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la ministre de la Culture a de la suite dans les idées. En mars, elle avait fait trembler le secteur culturel en annonçant que toutes les conventions avec les associations seraient supprimées d'ici la fin de l'année.
Was bewegt Sie?