Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Le mythe du référendum
Politik 6 Min. 04.02.2019 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Le mythe du référendum

Le mythe du référendum

Foto: AFP
Politik 6 Min. 04.02.2019 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Le mythe du référendum

Le fanatisme du oui comme du non rend toute solution équilibrée difficile sinon impossible.

Par Ben Fayot*

Le feuilleton du Brexit commence à lasser. Mais on aurait tort de ne pas considérer sérieusement ce qu’il nous apprend, en particulier sur le référendum et la démocratie.

Faire intervenir directement le peuple, cela semble bien le nec plus ultra de la démocratie. Malheureusement, quelle que soit l’issue d’un référendum, la plupart du temps il ne résout rien. Tout au plus donne-t-il une indication sur les penchants dans la société.

Dans le cas du Royaume-Uni le résultat du référendum, c’est la sortie de l’UE ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Ces trois mois qui auront changé la vie du Luxembourg
Depuis le 24 mars et jusqu'à ce mercredi, le Luxembourg se trouve dans une parenthèse autorisée par l'article 32.4 de la Constitution. Celle où le gouvernement possède les pleins pouvoirs pour affronter la pandémie de covid-19. Retour sur ces trois derniers mois, marqués par quelque 160 règlements grand-ducaux.
Poliotik, Conseil de gouvernement Briefing presse, Xavier Bettel une Paulette Lenert: Nouvelles mesures de déconfinement Briefing. Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Trump et la baraka
Face à l'Iran aussi Donald Trump a joué avec le feu sans se brûler les doigts. Le président a-t-il ce que les arabes nomment la «baraka»?
An Iranian cleric walks past a poster honouring the victims of a Ukrainian passenger jet accidentally shot down in the capital last week, in front of the Amirkabir University in the capital Tehran, on January 13, 2020. - Iran's government denied a "cover-up" after it took days for the armed forces to admit a Ukrainian airliner was shot down by mistake shortly after it took off from Tehran last week, killing all 176 passengers and crew. The plane was brought down hours after Iran had launched missiles at US troops stationed at Iraqi bases, in retaliation for the killing of a top Iranian general. (Photo by ATTA KENARE / AFP)