Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Le jour le plus long
Editorial Politik 3 Min. 06.06.2019

Le jour le plus long

Un indispensable devoir de mémoire...

Le jour le plus long

Un indispensable devoir de mémoire...
AFP
Editorial Politik 3 Min. 06.06.2019

Le jour le plus long

Gaston CARRE
Gaston CARRE
Il faut sans cesse enseigner aux jeunes ce que fut le débarquement de Normandie. Et leur rappeler que l'Amérique fut – et reste – plus grande que l'image qui nous en est donnée aujourd'hui.

Le 6 juin 1944, à l'aube, 7000 navires s'approchent des côtes normandes. Une armada qui se déploie sur un front maritime de 35 kilomètres et transporte près de 130.000 hommes, couverts par plus de 10.000 avions. Baptisée du nom de code «Overlord», cette opération aéronavale demeure la plus gigantesque de l'Histoire, remarquable autant par l'abnégation demandée aux soldats que par les prouesses mises en œuvre sur les plans technique et logistique. Tout au long du jour J, ce sont 156.000 hommes au total qui vont se jeter dans la bataille. Des Américains, des Britanniques, des Canadiens, des Français – quelques Luxembourgeois aussi, sept hommes dont le Grand-Duché garde un souvenir reconnaissant. Le 11 juin, un Luxembourgeois encore, un homme qui deviendra le Grand-Duc Jean, débarque à son tour en Normandie.


Soldats américains à bord d'une péniche de débarquement se dirigeant vers Omaha Beach
Der längste Tag: 75 Jahre Landung in der Normandie
Die Landung der Alliierten in der Normandie im Zweiten Weltkrieg jährt sich zum 75. Mal. Alle Artikel zum Thema finden Sie in unserem Dossier.

Le Jour le plus long demeure un jour pour l'Histoire. Un jour heureux, longtemps attendu, car c'est sa libération qu'une partie de l'Europe attendait. Cette libération eut un coût humain, moins lourd que le général Eisenhower ne le craignait, trop lourd pour ne pas être évoqué à chaque commémoration de cette homérique intervention: l'Amérique a perdu 3.400 hommes, le Royaume-Uni 3000, le Canada 335, et la quantité de bombes lâchées est aussi pharamineuse que l'est «Overlord» en son entier : 12.000 tonnes, qui au matin du 7 juin ont causé la mort de 3000 civils déjà.

Ce qui frappe, au vu des images, à la lecture des récits, c'est la dimension «frontale» de cette offensive, cette détermination des soldats à courir, à découvert, sur des plages de sable, vers le feu ennemi. Une détermination qui aujourd'hui, au regard des opérations militaires récentes ou en cours, nous sont quasi inconcevables, quand les hommes, bardés des protections les plus sophistiquées, ne font pas un pas sans être précédés de robots et autres blindés appelés à «nettoyer» le terrain au préalable. D'une logique de guerre dont l'objectif était un absolu, et dont «Overlord» demeure un parangon, on est passé à une logique de l'efficacité au moindre coût, démarche louable bien entendu, mais qui constitue, aussi, l'indépassable dilemme des opérations militaires contemporaines.

Quel que fut son ressort, c'est de courage que les hommes en Normandie ont fait preuve, terme galvaudé mais qui ici recouvre toute sa noblesse, qu'il faut chaque année réitérer. En rappelant le dessein auquel ce courage était voué : des Américains, des Britanniques ont rendu, il y a 75 ans, leur liberté aux Européens. Et l'Histoire n'étant rien si elle ne porte une pédagogie, et parce que c'est aux jeunes d'abord que toute pédagogie s'adresse, il faut rappeler à ceux-ci, sans cesse, ce que fut ce D-Day, le cauchemar dont il marqua la fin et les drapeaux, étoilés pour l'essentiel, que portèrent les hommes qui ont permis cette délivrance.


Keine Nazi-Straße in "La Rochelle"
1944/45 konnten ein deutscher und französischer Admiral durch Verhandlungen die Festungsstadt La Rochelle vor Kämpfen und der Zerstörung retten.

Le temps présent confère une urgence particulière à ce devoir de mémoire et de gratitude, alors que les sentiments pour le moins mitigés que nous inspire l'Amérique de Donald Trump font leur travail de sape dans l'esprit des très jeunes aussi, auxquels il faut rappeler, donc, que l'Amérique fut – et reste – plus grande que l'image qui nous en est donnée aujourd'hui.

Lust auf noch mehr Wort?
Lust auf noch mehr Wort?
7 Tage gratis testen
E-Mail-Adresse eingeben und alle Inhalte auf wort.lu lesen.
Fast fertig...
Um die Anmeldung abzuschließen, klicken Sie bitte auf den Link in der E-Mail, die wir Ihnen gerade gesendet haben.