Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Il faut du temps...

Leserbriefe Politik 3 Min. 14.01.2015

Dernièrement l'une de mes amies m'a confié l'angoisse de sa petite-fille de cinq ans, apeurée quand elle voyait brûler un feu de cheminée, un feu de bois, un feu d'artifice. Il a fallu beaucoup de doigté, beaucoup d'empathie, beaucoup d'imagination et – surtout – beaucoup de temps à la jeune maman pour aider sa fille à s'en sortir.

Je cite cette histoire vraie pour illustrer combien les enfants ont parfois des peurs, des angoisses, enfouies au plus profond d'eux-mêmes.

Et si les parents n'ont pas le temps ou ne prennent pas suffisamment de temps pour creuser ce qui ne va pas, ces enfants traineront leur hantise partout avec eux ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Editorial: Vacance de zèle
Vivons-nous dans le pays des bisounours? Loin de vouloir paraphraser l'égérie des extrémistes français, Marine Le Pen, la question mérite d'être posée au regard de la faiblesse apparente de la présence policière et militaire quelques jours seulement après les attentats meurtriers de Bruxelles.
Laissez les enfants être des enfants!
Que les jeunes maîtrisent bien les langues, est l'une des priorités de Monsieur Claude Meisch, ministre de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, ce qui est, bien sûr essentiel, dans notre petit pays. Son but est même de commencer le plus tôt possible.
creche
Gros plan sur le Rocklab: Bien plus qu'un simple coup de pouce
Au-delà des nombreux concerts qu'elle organise, la Rockhal a dans ses gènes des missions nettement plus pédagogiques. Tour d'horizon avec Sam Reinard, le responsable
du Centre de ressources de l'établissement public qui vient de changer de nom pour devenir Rocklab.
Anniversaire Rockhall, accueil administration, Luxembourg, le 24 August 2015. Photo: Chris Karaba
«Doodle Den»: Apprendre à travers des jeux
Siobhan Neill a emmené il y a quelques semaines son fils de six ans au McDonalds pour lui faire plaisir. Elle était sur le point de lui demander ce qu’il voulait manger lorsqu’elle s’est s’arrêtée, stupéfaite. «Il a commencé à lire le menu», raconte-t-elle. «Je ne pouvais pas en croire mes yeux. C’était 
formidable de le voir avec autant 
de confiance en lui.»
6 years Old Conor Neill pictured with his Mother Siobhan in the Doodle Den in St Michaels Infants School in Sexton Street Limerick
Picture  Credit Brian Gavin Press 22
Football: Jean-Paul Defrang: «Les Espagnols dérapaient un peu»
Il est aujourd'hui le Luxembourgeois le plus présent dans les travées du stade Mestalla pour y supporter le FC Valence en compagnie de son épouse. Mais Jean-Paul Defrang était aussi le portier de la sélection nationale qui a défié la Roja en 1984. Rencontre avec un homme affable.
Le maillot de Carlos Santillana trône à l'entrée de son domicile à Els Poblets.
Was bewegt Sie?