Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Front commun des rédactions pour une clarification
Politik 20.11.2016 Aus unserem online-Archiv
Affaire Lunghi/RTL

Front commun des rédactions pour une clarification

L’affaire «Lunghi/Schram» a  pris son envol début octobre.
Affaire Lunghi/RTL

Front commun des rédactions pour une clarification

L’affaire «Lunghi/Schram» a pris son envol début octobre.
Foto: Screenshot RTL
Politik 20.11.2016 Aus unserem online-Archiv
Affaire Lunghi/RTL

Front commun des rédactions pour une clarification

Laurent SCHÜSSLER
Laurent SCHÜSSLER
Les équipes rédactionnelles de RTL radio et de RTL.lu sont intervenues auprès de la direction de RTL Group pour soutenir les équipes de RTL Télé, comme le confirme un document interne.

(mlr) - La rédaction en chef de RTL Télé, qui s’oppose au directeur général de l’antenne concernant la gestion de l’affaire Lunghi, a reçu jeudi 17 novembre au matin le soutien des équipes rédactionnelles de RTL Radio Lëtzebuerg et de celles du site internet RTL.lu.

 Un document interne, dont nous avons pris connaissance, indique qu’une «Prise de position» a été envoyée à la direction du groupe. «Les équipes rédactionnelles de RTL Radio Lëtzebuerg et de RTL.lu se sont réunies ce matin et tiennent à vous informer qu’elles soutiennent les équipes de RTL Télé Lëtzebuerg dans leur prise de position interne d’hier, à savoir que nous pensons également que, dans le contexte de l’affaire ‘Lunghi/Schram’, il est urgent de réagir pour défendre la réputation de nos rédactions et celle de la maison tout court».

La veille, mercredi 16 novembre, ce sont les équipes de RTL Télé qui s’étaient rangées du côté de leur rédaction en chef après une réunion de crise qui n’avait pas permis d’aboutir à un consensus avec le directeur général. Elles avaient envoyé une «Prise de position» à Elmar Heggen, directeur du siège social de RTL Group, Francesco Costadura, directeur des Ressources Humaines de RTL Group ainsi que Karine Nicolini, vice-présidente des RH de RTL Group.

 Suite à cette prise de position, le groupe a saisi dès mercredi soir son comité Audit et Compliance pour entendre les différentes parties concernées. D'après nos informations, le directeur des magazines et directeur d’antenne Steve Schmit, le rédacteur en chef Alain Rousseau et la rédactrice en chef adjointe Caroline Mart ont été entendus jeudi. Le directeur général Alain Berwick a été entendu vendredi.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Après la société de transport de Bascharage, qui réclame le remboursement des 14.000 euros payés pour 14 infractions qu'elle dit ne pas avoir commises, un transporteur du Windhof refuse de payer une amende de 8.000 euros.
Selon l'avocat, l'amende de 8.000 euros infligée au transporteur grand-ducal est tout à fait disproportionnée par rapport au montant de la taxe.
Le métier de la distribution est «à un tournant» et beaucoup de fonds seront à l'avenir distribués à travers des plate-formes moins courantes, estime José-Benjamin Longrée, associé et Global Fund Distribution Leader chez PwC Luxembourg.
José-Benjamin Longrée: "Beaucoup de fonds seront à l'avenir distribués à travers des médias sociaux ou des plate-formes moins courantes".
Les premières conclusions de l'étude réalisée depuis mars 2015 par la Commission européenne est claire: le consommateur ne peut pas profiter à plein de la concurrence et des prix moins élevés à cause des barrières qui subsistent.
Un consommateur doit pouvoir faire des achats en ligne partout en Europe et dans les mêmes conditions.
Vincent Saxer est en colère. Alors qu'il estime avoir subi des dommages pour 200.000 euros lors des inondations d'il y a un mois, son indemnisation se limitera à 20.000 euros. Explications.
Saxer,Überschwemmungsopfer in Ermsdorf.Foto:Gerry Huberty