Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Décidons-nous à faire le bon choix!

Leserbriefe Politik 3 Min. 09.10.2015

Sie möchten weiterlesen?

Wählen Sie Ihren Zugang und lesen Sie jetzt den Artikel „Décidons-nous à faire le bon choix!“.

Als Abonnent haben Sie unbegrenzten Zugang zu allen Wort+ Artikeln. Sie haben noch kein Abonnement? Wählen Sie jetzt Ihren Zugang und lesen Sie den Artikel „Décidons-nous à faire le bon choix!“.

Bereits Abonnent? Hier einloggen.

Digital Monatsabo +
Zeitung am Wochenende

meistgewählt
  • Alle Wort+ Artikel auf wort.lu
  • Jeden Tag (Mo-Sa) Wort E-Paper und Digital Paper
  • Apps für Smartphone und Tablet (iOS und Android)
  • Samstags die Printausgabe im Briefkasten
5 EUR / Woche

Digital Monatsabo

  • Alle Wort+ Artikel auf wort.lu
  • Jeden Tag (Mo-Sa) Wort E-Paper und Digital Paper
  • Apps für Smartphone und Tablet (iOS und Android)
  • Samstags die Printausgabe im Briefkasten
5 EUR / Woche

Bereits Abonnent? Hier einloggen.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Nombreux sont les Luxembourgeois qui rêvent d'une résidence secondaire pour y passer leurs vacances. Le budget à consacrer à l'investissement est évidemment important. Mais il faut aussi tenir compte des conséquences fiscales. Entretien avec le juriste-fiscaliste Raphaël Mortier.
Le juriste-fiscaliste Raphaël Mortier
«Oncle Vania» au Théâtre du Centaure
Myriam Muller et ses comédiens offrent à leurs spectateurs une rencontre d’extrême intensité avec les personnages de l’«Oncle Vania» de Tchekhov; ils les rendent si proches.
Jérôme Konen, le futur directeur du Kinneksbond Mamer
C'est Jérôme Konen qui a été choisi par le conseil d'administration du Kinneksbond de Mamer pour succéder à Sylvie Martin à la tête de l'institution culturelle. Nous l'avons rencontré pour en savoir plus sur ses ambitions et ses projets.
Jerome Konen nouveau directeur du Kinneksbond a Mamer - Photo
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la ministre de la Culture a de la suite dans les idées. En mars, elle avait fait trembler le secteur culturel en annonçant que toutes les conventions avec les associations seraient supprimées d'ici la fin de l'année.
Was bewegt Sie?