Wählen Sie Ihre Nachrichten​

«Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose»
Politik 3 Min. 19.03.2018 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

«Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose»

«Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose»

Foto: Bloomberg via Getty Images
Politik 3 Min. 19.03.2018 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

«Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose»

Lettre ouverte au commissaire européen Pierre Moscovici.

Sie möchten weiterlesen?

Wählen Sie Ihren Zugang und lesen Sie jetzt den Artikel „«Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose»“.

Als Abonnent haben Sie unbegrenzten Zugang zu allen Wort+ Artikeln. Sie haben noch kein Abonnement? Wählen Sie jetzt Ihren Zugang und lesen Sie den Artikel „«Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose»“.

Bereits Abonnent? Hier einloggen.

Digital Monatsabo

  • Alle Wort+ Artikel auf wort.lu
  • Jeden Tag (Mo-Sa) Wort E-Paper und Digital Paper
  • Apps für Smartphone und Tablet (iOS und Android)
5 EUR / Woche

Bereits Abonnent? Hier einloggen.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Jeudi prochain, vautrés sur le canapé, nous nous remettrons tant bien que mal des excès de notre veillée festive. Nous fixerons l'écran avec une affligeante passivité et le référendum britannique s'invitera dans notre salon.
Mise en place de l'Union bancaire
L'exécutif européen urge 11 États membres de l'UE, dont le Grand-Duché, de se mettre en conformité avec le droit européen en transposant les règles de résolution bancaire. Le délai est dépassé depuis le 31 décembre. Le ministre des Finances a déjà réagi.
La Commission européenne, à Bruxelles, tape sur les doigts de 11 Etats membres.