Wählen Sie Ihre Nachrichten​

«Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose»
Politik 3 Min. 19.03.2018
Exklusiv für Abonnenten

«Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose»

«Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose»

Foto: Bloomberg via Getty Images
Politik 3 Min. 19.03.2018
Exklusiv für Abonnenten

«Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose»

Lettre ouverte au commissaire européen Pierre Moscovici.

Par Alphonse Berns*

Monsieur le Commissaire, vous venez d'accorder au «Luxemburger Wort» du 13 mars 2018 une interview pour répondre à l'irritation causée du fait que, dans le rapport sur le Semestre européen, vous avez accusé le Luxembourg – et six autres pays de petite et moyenne taille – d'avoir mis en place des législations qui, selon vous, peuvent être utilisées pour favoriser la planification fiscale agressive par des entreprises.

Vous arguez du marché unique pour pousser à l'unification des règles fiscales en Europe ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.