Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Ces trois mois qui auront changé la vie du Luxembourg
Politik 2 Min. 24.06.2020

Ces trois mois qui auront changé la vie du Luxembourg

Outre la quarantaine de conférences de presse réalisée par les membres du gouvernement, la lutte contre la pandémie de covid-19 aura obligé l'exécutif à publier quelque 160 décisions au cours des trois derniers mois.

Ces trois mois qui auront changé la vie du Luxembourg

Outre la quarantaine de conférences de presse réalisée par les membres du gouvernement, la lutte contre la pandémie de covid-19 aura obligé l'exécutif à publier quelque 160 décisions au cours des trois derniers mois.
Photo: Chris Karaba
Politik 2 Min. 24.06.2020

Ces trois mois qui auront changé la vie du Luxembourg

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Depuis le 24 mars et jusqu'à ce mercredi, le Luxembourg se trouve dans une parenthèse autorisée par l'article 32.4 de la Constitution. Celle où le gouvernement possède les pleins pouvoirs pour affronter la pandémie de covid-19. Retour sur ces trois derniers mois, marqués par quelque 160 règlements grand-ducaux.

Depuis trois mois, le Luxembourg vit dans une parenthèse. Celle de l'état de crise, en vigueur depuis le 18 mars dernier. Dispositif prévu par l'article 32.4 de la Constitution, il autorise le gouvernement à agir rapidement, sans l'aval du Parlement, afin de protéger la population d'«une menace réelle pour ses intérêts vitaux». Autrement dit, un texte qui permet à l'exécutif de prendre toutes les mesures «urgentes et immédiates» jugées indispensables pour affronter la menace. Une carte blanche législative toutefois limitée à une durée maximale de trois mois et qui prend fin ce mercredi.


Chambre des Députés - Séance publique - Budget - Photo : Pierre Matgé
L'état de crise prolongé jusqu'en juin
Le Parlement a validé, ce samedi, l’allongement de la période de l'état de crise à trois mois. Au cours de cette période, le gouvernement pourra agir rapidement et sans l'aval du Parlement afin de prendre les mesures nécessaires dans la lutte contre la propagation du covid-19.

Dans les faits, le recours à l'article 32.4 de la Constitution s'est traduit par une avalanche de décisions prises sous la forme de règlements grand-ducaux. Pas moins de 160 mesures ont ainsi été prises entre la mi-mars et la mi-juin et sont entrées en vigueur dans la foulée. Sans surprise, cette activité décisionnelle se trouve notamment en lien direct avec la stratégie de déconfinement qui prévoyait une reprise partielle de l'activité économique le 20 avril, puis un assouplissement des critères le 11 mai et enfin un retour à une nouvelle normalité à partir du 25 mai

A noter que si la plupart des décisions adoptées deviennent caduques une fois l'état de crise achevé, certaines d'entre elles connaîtront une durée de vie plus longue. Selon les données recueillies, une quarantaine de projets de loi ont été élaborés issus des différents règlements grand-ducaux. Dont les textes les plus emblématiques restent les lois covid-19.

Pour saisir l'enchaînement des décisions prises au cours de ces trois mois régis par des règles d'exception, le Luxemburger Wort vous propose une chronologie retraçant les principaux temps forts de cette période hors norme.


Folgen Sie uns auf Facebook und Twitter und abonnieren Sie unseren Newsletter.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Les lois covid adoptées avec la seule majorité
La loi transposant une partie des décisions sanitaires contre la pandémie de covid-19, prises lors de l'état de crise, a été validée lundi grâce aux voix des députés DP, LSAP et Déi Gréng. Le CSV et l'ADR ont voté contre, tandis que déi Lénk et Piraten se sont abstenus.
8.3.IPO / Chambre des Députes , Krautmarkt / Abgeordnetenkammer Foto:Guy Jallay
Il y a urgence avant la fin de l'état de crise
Après avoir été amendées, puis adoptées mercredi en commissions conjointes de la Santé et de la Justice, les «lois covid» repartent au Conseil d'État pour un nouvel avis. Avant le vote final prévu à la Chambre lundi, vu que l'état de crise expire mercredi, lendemain de la Fête nationale.
Pol, Chambre des Députés , Lamberty Asselborn-Bintz,Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Un virus qui pèsera lourd financièrement
Le Conseil national des finances publiques (CNFP) a examiné l'évolution de la situation budgétaire du pays pour la période 2020 et 2021. Les nouvelles perspectives bousculent les prévisions budgétaires et invitent à une vigilance particulière sur le déficit budgétaire attendu.