Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Ce qui intéresse le pays...

Leserbriefe Politik 2 Min. 01.12.2014

Sie möchten weiterlesen?

Wählen Sie Ihren Zugang und lesen Sie jetzt den Artikel „Ce qui intéresse le pays...“.

Als Abonnent haben Sie unbegrenzten Zugang zu allen Wort+ Artikeln. Sie haben noch kein Abonnement? Wählen Sie jetzt Ihren Zugang und lesen Sie den Artikel „Ce qui intéresse le pays...“.

Bereits Abonnent? Hier einloggen.

Digital Monatsabo +
Zeitung am Wochenende

meistgewählt
  • Alle Wort+ Artikel auf wort.lu
  • Jeden Tag (Mo-Sa) Wort E-Paper und Digital Paper
  • Apps für Smartphone und Tablet (iOS und Android)
  • Samstags die Printausgabe im Briefkasten
5 EUR / Woche

Digital Monatsabo

  • Alle Wort+ Artikel auf wort.lu
  • Jeden Tag (Mo-Sa) Wort E-Paper und Digital Paper
  • Apps für Smartphone und Tablet (iOS und Android)
  • Samstags die Printausgabe im Briefkasten
5 EUR / Woche

Bereits Abonnent? Hier einloggen.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

EDITORIAL
A quel saint se vouer? Alors que nous nous croyions enfin repartis sur les sentiers de la croissance, voilà que le fragile équilibre se rompt sous la pression des crises géopolitiques, de la résurgence du terrorisme, de la baisse du prix de l'énergie et de la volatilité des marchés financiers.
Depuis juin 2015 et le référendum organisé par le gouvernement en vue de moderniser les institutions du pays, les résidents étrangers du Grand-Duché savent que leurs voisins, collègues et amis luxembourgeois D.O.C. semblent réticents à les voir s’impliquer dans la vie politique nationale...
Retour à Gaza, la ville meurtrie de Palestine
Le 8 juillet 2014 débutait la «guerre de Gaza»: cinquante jours de combats, plus de 2.000 morts, des quartiers entiers anéantis. Gaza aujourd'hui panse ses plaies, mais reste selon les termes du ministre Jean Asselborn une «prison avec vue sur mer».
Des tapis, des couvertures et quelques toiles pour remplacer l'habitat détruit. Gaza se reconstruit lentement, avec des bouts de ficelle.
Rotondes: entretien avec Robert Garcia
Pour Robert Garcia, l'ouverture prochaine des Rotondes de Bonnevoie va permettre de boucler la boucle de son parcours culturel. Il compte y rester encore une année, laps de temps suffisant à ses yeux pour mettre sur les rails une institution qui a pu se roder ces dernières années au CarréRotondes.
Robert Garcia  fera ses adieux dans un peu plus d'un an.
Was bewegt Sie?