Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Bastogne en plein retour vers le futur

Bastogne en plein retour vers le futur

Bastogne en plein retour vers le futur

Bastogne en plein retour vers le futur


von Jean-Michel HENNEBERT/ 16.12.2019

À l'occasion du 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes, des centaines de figurants ont participé ce week-end à la reconstitution de la dernière offensive du IIIe Reich face à l'avancée alliée. Découvrez les coulisses de cette bataille fictive plus vraie que nature.

Le temps d'un week-end, plusieurs centaines de figurants se sont glissés dans la peau de soldats allemands et américains pour célébrer le 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes. Une reconstitution grandeur nature à laquelle ont participé pas moins de 250 figurants.

Pour que la Bataille des Ardennes ne reste pas qu'un épisode de la Seconde Guerre mondiale résumé en quelques lignes dans un manuel d'histoire, des centaines de figurants ont participé ce week-end à la reconstitution de la dernière offensive du IIIe Reich contre l'avancée alliée.

Venus aussi bien d'Allemagne, de Belgique, des États-Unis, ou du Luxembourg, mais aussi de Pologne, de République tchèque et d’Espagne, ces combattants fictifs se sont glissés dans la peau des quelque 200.000 soldats allemands engagés par Hitler et des quelque 50.000 Anglais, Américains et Canadiens impliqués à partir du 16 décembre 1944 dans une bataille qui durera jusqu'au 25 janvier 1945.

Loin de se contenter d'un simple rassemblement d'amateurs de la Seconde Guerre mondiale, les célébrations ont également été marquées par la reconstitution de combats. Comme le 16 décembre 1944, l'offensive allemande est conduite par les blindés de la 6e SS Panzerarmee qui entendent percer les positions américaines et briser ainsi l'avancée des forces alliées. 

Ayant réussi à prendre pied en Europe depuis le débarquement de Normandie en juin 1944, les forces américaines, anglaises ou canadiennes souhaitent rapidement, en cette fin d'année 1944, libérer le port d'Anvers. Un espoir qui sera contrecarré par la contre-attaque décidée par Adolf Hitler qui jette ainsi ses dernières forces dans la bataille.

Bien que supérieures en nombre, les forces allemandes se heurtent à une résistance des forces alliées, aidées par leur aviation. Après deux semaines de combat, la ligne de front est stabilisée. Il faudra tout de même un mois supplémentaire aux Alliés pour enrayer définitivement cette attaque, en raison notamment des difficultés d'approvisionnement des troupes allemandes.

Avec des pertes estimées à 85.000 hommes, mais aussi 800 avions et 700 blindés, l'Allemagne nazie ressort de cette bataille fortement affaiblie, puisque désormais dans l'incapacité de défendre son propre territoire sur deux fronts différents. Le front occidental, dirigé par les Américains, et le front oriental mené par les troupes soviétiques. Ce sont d'ailleurs ces dernières qui entreront les premières dans Berlin en avril 1945. La fin de la guerre, elle, ne sera effective que le 8 mai 1945 avec la capitulation sans condition de l'Allemagne nazie.



Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Pelosi reçue au Palais et à la Chambre
En marge de son déplacement dans le cadre de la commémoration du 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes, la Présidente de la Chambre des Représentants des Etats-Unis a rencontré dimanche le Grand-Duc mais aussi le Premier Ministre.
POL, Nancy Pelosi , Grand Duc Henri,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
75 ans après, les Ardennes ont fêté leurs héros
La Bataille des Ardennes fut la dernière offensive allemande de la Seconde Guerre mondiale, marquée par des combats effroyables et la consécration d'un héros américain, Patton, au coeur des hommages du 75e anniversaire rendus jusqu'à lundi en Belgique et au Luxembourg.
15.12.2019, Belgien, Bastogne: Schauspieler stehen auf der Bühne vor dem Kriegsdenkmal «Le Mardasson», an dem Videoprojektionen aufleuchten. Die einstündige Aufführung «Wege zur Freiheit» erinnert an die deutsche Ardennenoffensive im Zweiten Weltkrieg und stellt vier Schicksale des Kriegsgeschehens im Winter 1944/45 in den Mittelpunkt: einen amerikanischen Soldaten, einen deutschen Soldaten, ein Mädchen aus der Region und eine im Bombenhagel getötete Krankenschwester. Foto: Sebastien Etienne/BELGA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Luxembourg se souviendra de la Bataille des Ardennes
La région de Bastogne commémore ce week-end le 75e anniversaire du début de la bataille. Lundi, ce sera au tour du Luxembourg de se souvenir du 16 décembre 1944. Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants américaine, est annoncée.
Dieses Foto eines neben seinem toten Kameraden wachenden GI ist eines der bekanntesten Bilder aus den blutigen Tagen der Ardennenoffensive am Schumannseck.
La vache à hublot
Réaction à l’éditorial intitulé «De la politique à l’éthique» de M. Gaston Carré du 24 juin 2019.
Les 257 élèves du Vauban en avance sur le bac
Les épreuves du bac 2019 ont démarré avec la philo ce lundi pour 7.422 élèves en Lorraine. Pour la première fois, les élèves qui suivent l'enseignement français au Luxembourg n'avaient pas besoin d'aller à Thionville et ont déjà passé tous les écrits.
Lust auf noch mehr Wort?
Lust auf noch mehr Wort?
7 Tage gratis testen
E-Mail-Adresse eingeben und alle Inhalte auf wort.lu lesen.
Fast fertig...
Um die Anmeldung abzuschließen, klicken Sie bitte auf den Link in der E-Mail, die wir Ihnen gerade gesendet haben.