Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Trois nouvelles étoiles Michelin pour le Luxembourg!
Christophe Quentin, à gauche, a reçu sa première étoile, et Cyril Molard, à droite, une deuxième.

Trois nouvelles étoiles Michelin pour le Luxembourg!

Photo: Guy Jallay
Christophe Quentin, à gauche, a reçu sa première étoile, et Cyril Molard, à droite, une deuxième.
Panorama 13 4 Min. 19.11.2018

Trois nouvelles étoiles Michelin pour le Luxembourg!

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Le Luxembourg a perdu deux étoiles cette année, mais trois nouvelles sont arrivées: une pour Les Jardins d'Anaïs et une deuxième pour Ma Langue Sourit. Nous sommes à Gand pour la présentation du nouveau guide.

Que d'émotions pour ce nouveau cru Michelin 2019! Le Luxembourg connaît beaucoup de mouvements cette année dans le monde de la gastronomie. Le pays a perdu une étoile avec le changement de concept de Renato Favaro à Esch. Idem pour la Gaichel à Eischen. La tension était à son comble au Flanders Expo de Gand ce lundi, pour la présentation du guide Michelin Belgique Luxembourg 2019 et de son actualité gastronomique!

Une nouvelle étoile est apparue pour ce grand cru 2019 au Luxembourg: Les Jardins d'Anaïs et son chef d'origine ardennaise Christophe Quentin. Il a été le premier à être appelé sur la scène de la présentation du Michelin. Arrivé au Luxembourg en avril 2017, Christophe Quentin a fréquenté de bien belles maisons. Il a commencé par Taillevent à Paris, qui avait alors trois macarons Michelin. C'était en 1995. Depuis, il a poursuivi un beau parcours en passant par Les Crayères à Reims, ou en travaillant avec la famille Lallement, de Reims aussi. Avant le Luxembourg, Christophe Quentin était chef du Château du Faucon à Donchery, dans les Ardennes. C'est la première fois qu'il décroche une étoile dans sa vie de chef, avec son équipe. 

Un Cyril Molard très ému

Ensuite, dans la catégorie deux étoiles, c'est Cyril Molard qui a été appelé sur scène, pour son restaurant Ma Langue Sourit. Tonnerre d'applaudissements et un chef très, très ému. Des sanglots dans la voix, Cyril Molard a dédié cette deuxième étoile à sa mère, décédée accidentellement il y a quelques mois. "Elle aurait été très fière". Le chef n'a pas pu s'exprimer davantage. Cette deuxième étoile planait depuis plusieurs années dans le petit monde de la gastronomie luxembourgeois. Mais pour le directeur du guide Michelin, Werner Loens, il était encore trop tôt. La pudeur a voulu que les esprits cessent de s'échauffer à ce propos, afin de laisser ce chef très travailleur poursuivre son évolution. 


Drei neue BIB-Gourmand-Häuser in Luxemburg
Der Gastro-Führer Michelin hat drei neue Restaurants als "BIB Gourmand"-Empfehlung in seiner 2019er Auflage. Einige sind jedoch nicht mehr dabei.

Les compliments pleuvent. Il nous est difficile d'approcher le chef pour recueillir ses impressions. Un bras passe, une main sur l'épaule "Félicitations chef!", "Bravo Cyril!". Simonetta Mosconi lui tend son téléphone: "Cyril! C'est ta femme!" Le chef sourit. Comme la langue de la petite fille qui avait finalement baptisé le restaurant d'Oeutrange après avoir goûté la cuisine du chef et dit malicieusement: "Ma langue sourit!" On dit que la vérité sort toujours de la bouche des enfants...

"Je n'ai pas de pression avec cette deuxième étoile", nous a-t-il confié en descendant de la scène. C'est très difficile pour moi depuis le décès de ma mère survenu en juillet. Il existe des choses beaucoup plus fortes et douloureuses. Même si je suis hyper heureux de cette deuxième étoile. Je travaille avec des jeunes doués et très motivés. Combien de fois on m'a dit "C'est toi, ça va être toi cette année!", puis en fait je ne voyais rien venir. Puis là c'est tombé et je ne m'y attendais plus. C'est très bien, je suis heureux et nous allons simplement continuer. J'ai une pensée pour ceux de mon équipe qui sont partis pour d'autres aventures, pour ma femme et mes enfants qui me soutiennent, pour mon équipe. Ils ont tous contribué à me construire."

Pour attribuer une étoile, les inspecteurs doivent être unanimes

Chaque inspecteur du Michelin se voit confier une région. Mais les étoiles sont attribuées avec parcimonie. Plusieurs inspecteurs vont tester le restaurant. Ils ne prennent en considération que l'assiette, jamais le cadre ni l'accueil. Il faut que tous les inspecteurs soient d'accord pour que l'étoile soit attribuée. Si un seul d'entre eux émet un avis contraire, l'attribution de l'étoile est impossible. Ce sont des professionnels à l'expérience internationale, afin de ne pas favoriser une région ou un pays.

Les chefs du Luxembourg étaient une poignée à faire le déplacement chaque année pour venir assister à la présentation du guide Michelin Belgique Luxembourg, une date toujours très attendue en novembre.

Dans une salle pleine de monde, plus que pour les dernières éditions, on apercevait Etienne-Jean Labarrère-Claverie du Cibo's à Bettembourg, Illario Mosconi et son épouse Simonetta, deux étoiles à Luxembourg, Cyril Molard de Ma Langue Sourit à Moutfort, une étoile Michelin, Matthieu van Wetteren chef du Apdikt à Steinfort, Christophe Quentin, chef des Jardins d'Anaïs (ex MaHo) à Luxembourg, ou encore Yann Castano, du Oro e Argento...

L'an dernier, c'est Roberto Fani qui était reparti avec une belle étoile, qui brillait déjà lorsqu'il officiait sous les cieux italiens.

Gwendal Poullenec, nouveau directeur international du guide Michelin, qui a succédé à Michael Ellis, a assuré la présentation devant cette salle comble, en compagnie d'une journaliste. Le show est semblable aux éditions précédentes: une courte vidéo de présentation du travail des inspecteurs, grand écran à l'arrière de la scène. Pas de Bibendum sur scène par contre cette année, qui ajoutait il est vrai un côté un peu trop "foire" à l'ensemble.