Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Manger mieux pour soi, les autres et le climat
Panorama 3 Min. 05.03.2018 Aus unserem online-Archiv

Manger mieux pour soi, les autres et le climat

Le bonheur est dans la paille, pour ces heureux participants d'un jardin communautaire du Luxembourg.

Manger mieux pour soi, les autres et le climat

Le bonheur est dans la paille, pour ces heureux participants d'un jardin communautaire du Luxembourg.
Photo: CELL
Panorama 3 Min. 05.03.2018 Aus unserem online-Archiv

Manger mieux pour soi, les autres et le climat

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Deux jours d'animations et de réflexions autour de notre façon de nous alimenter, de faire nos courses et de cuisiner. C'est ce que proposent le CELL (Centre for Ecological Learning Luxembourg) et une quarantaine de partenaires luxembourgeois. Cette initiative s'adresse à tous publics.

Deux jours d'animations et de réflexions autour de notre façon de nous alimenter, de faire nos courses et de cuisiner. C'est ce que proposent le CELL (Centre for Ecological Learning Luxembourg) et une quarantaine de partenaires luxembourgeois. Cette initiative s'adresse à tous publics.

Tout ce que nous disons, chacun de nos pas, chaque bouffée d'air que nous inhalons ou expirons a une conséquence. Si certains actes quotidiens comme ceux-là sont directement liés à la survie, donc immuables, d'autres relèvent du choix. C'est le message initial de cette première rencontre des Transition Days: comment préserver l'environnement en modifiant notre façon de consommer, tout en optant pour des produits sains et savoureux? «Et reprendre une place que l'agro-industrie nous a prise», souligne Norry Schneider du CELL.

Vendredi 9 et samedi 10 mars, les Transition Days se dérouleront au Carré Hollerich avec de nombreux experts invités, du Luxembourg et de l'étranger, issus d'horizons divers: des politiques, maraîcher, expert en management durable, cuisiniers, ingénieur agronome, activistes, journalistes spécialisés, consultants, chercheur, médecin, nutritionniste, vétérinaire… Il y aura des débats, des ateliers, des films, des dégustations et de la bonne humeur.

Préconisé par Rifkin

Les arguments touchent eux aussi de nombreux domaines: politique, économique et écologique. Le sujet est dans l'air du temps il est vrai, d'autant plus que cette transition alimentaire apparaît dans le manifeste de Rifkin sur la Troisième Révolution industrielle du Luxembourg. Le prospectiviste américain propose (voir le chapitre consacré à l'alimentation) d'instaurer un secteur alimentaire durable au Grand-Duché avec les produits locaux cultivés au rythme de la nature, d'encourager les relations entre consommateurs et producteurs, d'établir de nouvelles habitudes de consommation, le tout en privilégiant les énergies renouvelables. Parmi les structures présentes, SOS Faim sensibilisera le public à l'achat responsable afin que notre mode de consommation ait moins de répercussions négatives sur d'autres régions du monde.

La souveraineté alimentaire fait partie des nombreux sujets abordés. Elle se manifeste déjà sous la forme des jardins communautaires (complémentaire à l'agriculture nationale), qui sont une initiative citoyenne présente dans certaines régions urbaines du Luxembourg. Le principe: des habitants d'un quartier se partagent un terrain pour y cultiver ce qu'ils souhaitent et récolter ensemble le fruit de leurs efforts. Des membres de jardins communautaires viendront d'ailleurs témoigner de leur expérience aux Transition Days.

Gaspillage et «Disco Soup»

Le gaspillage alimentaire sera aussi au menu des débats pour nous apprendre à cuisiner ce que nous avons l'habitude de jeter ou de ne pas acheter. Par exemple, les graines de potiron peuvent, une fois nettoyées, être grillées et salées pour être servies à l'apéritif, certaines épluchures de légumes peuvent être employées pour un fond de sauce ou un bouillon, certains morceaux de viande inhabituels peuvent être délicieux si l'on sait les cuisiner. La matinée du vendredi 9 mars sera consacrée à un challenge «Food Waste Zero» de 9 heures à 13h30. Un brunch anti-gaspillage est proposé le samedi de 11 à 14 heures ainsi qu'une originale «Disco Soup» le samedi de 19 heures à minuit où une cuisinière partagera ses recettes à base de légumes bio invendus. Une bourse aux semences est aussi au programme, parmi d'autres ateliers et sources d'informations sur la culture urbaine sur les toits par exemple, la pollinisation, la qualité des produits et leur goût, la permaculture, l'agriculture solidaire, etc.

Transition Days, «Our Food, our Future» au Carré Hollerich (ancien Carré Rotondes), 1, rue de l'Aciérie à Luxembourg-Hollerich. Vendredi 9 mars de 9 heures à minuit, samedi 10 mars de 11 heures à minuit. Entrée libre, tous publics. Programme complet: www.transitiondays.lu


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Avec le MS Berlin à la découverte des villes poudrées de lumière, la croisière nous emmène au pied des plus beaux fjords de Norvège.
x
Casino Luxembourg – Forum d'art contemporain
Une page se tourne pour Jo Kox. Après 20 ans à la direction administrative du Casino Forum d'art contemporain, il s'apprête à quitter l'institution. Dans un entretien, il explique ce qui motive son départ et quels sont désormais ses projets.
Visite du Casino Forum d�art contemporain, Joe Kox, le 17 Mars 2016. Photo: Chris Karaba
Siobhan Neill a emmené il y a quelques semaines son fils de six ans au McDonalds pour lui faire plaisir. Elle était sur le point de lui demander ce qu’il voulait manger lorsqu’elle s’est s’arrêtée, stupéfaite. «Il a commencé à lire le menu», raconte-t-elle. «Je ne pouvais pas en croire mes yeux. C’était 
formidable de le voir avec autant 
de confiance en lui.»
6 years Old Conor Neill pictured with his Mother Siobhan in the Doodle Den in St Michaels Infants School in Sexton Street Limerick
Picture  Credit Brian Gavin Press 22
Une commission spéciale PME, un centre de recherche sur la gouvernance, un rôle consultatif renforcé, ... L'Institut luxembourgeois des administrateurs (ILA) affiche de nouvelles ambitions pour ses dix ans d'existence.
La conférence de l'ILA a marqué symboliquement le passage de témoin entre Marie-Jeanne Chèvremont-Lorenzini, présidente sortante, et Raymond Schadeck. (Photo:Guy Jallay)
Une nouvelle tragédie humanitaire, qui a coûté la vie à au moins 700 personnes, vient de se dérouler en Méditerranée. La question est inscrite à l’ordre du jour des plus hautes instances politiques de l’Union européenne. Une fois de plus, elle risque de conduire nos responsables politiques à se consacrer uniquement aux symptômes du problème...
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la ministre de la Culture a de la suite dans les idées. En mars, elle avait fait trembler le secteur culturel en annonçant que toutes les conventions avec les associations seraient supprimées d'ici la fin de l'année.