Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Les médicaments du futur financés par le Téléthon
Panorama 6 Min. 03.12.2017 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten
Téléthon

Les médicaments du futur financés par le Téléthon

87.000 échantillons d'ADN sont stockés dans de l'azote à -176°C.
Téléthon

Les médicaments du futur financés par le Téléthon

87.000 échantillons d'ADN sont stockés dans de l'azote à -176°C.
Photo: Généthon
Panorama 6 Min. 03.12.2017 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten
Téléthon

Les médicaments du futur financés par le Téléthon

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Chaque année, le Téléthon glane des millions d'euros. Cet argent permet de faire avancer la recherche en génétique. Ce sont des laboratoires high tech qui sont installés en région parisienne pour comprendre les maladies rares.
Direkt weiterlesen?

Für nur 2,50€ pro Woche können Sie diesen Artikel „Les médicaments du futur financés par le Téléthon“ lesen und erhalten Zugang zu allen Artikeln.

  • Immer und überall bestens informiert
  • Rund um die Uhr Zugriff auf unsere Premium-Artikel
  • Gratis Newsapp für Ihr Smartphone und Tablet
Zu den Abonnements

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Les prix de la pierre sont-ils trop élevés au Luxembourg? Pourquoi et comment investir dans l'immobilier résidentiel au Grand-Duché? Quel rendement espérer? Jean-Nicolas Montrieux, partner et chief operating officer d'INOWAI Residential, apporte quelques éléments de réponse.
L'immobilier est un des placements les moins risqués pour autant que l'on travaille sur du long terme.
Il y a deux Canet-en-Roussillon: Canet plage et Canet village. La plage et le village partagent un même trésor: un environnement de qualité qui les cerne de toutes parts. A toute majesté tout honneur: la mer.
x
Quinze ans après la loi fondatrice de l’Université, une nouvelle loi doit être votée à la Chambre. Cet acte parlementaire est d’une très grande importance, et ce à double titre...
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la ministre de la Culture a de la suite dans les idées. En mars, elle avait fait trembler le secteur culturel en annonçant que toutes les conventions avec les associations seraient supprimées d'ici la fin de l'année.