Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Un club de voyage
 pas comme les autres
Panorama 25.06.2016 Aus unserem online-Archiv
Economie collaborative

Un club de voyage
 pas comme les autres

Le club relie les invités aux hôtes mais à l'inverse d'Airbnb ces derniers restent chez eux durant le séjour de leurs convives afin de créer des interactions sociales.
Economie collaborative

Un club de voyage
 pas comme les autres

Le club relie les invités aux hôtes mais à l'inverse d'Airbnb ces derniers restent chez eux durant le séjour de leurs convives afin de créer des interactions sociales.
Panorama 25.06.2016 Aus unserem online-Archiv
Economie collaborative

Un club de voyage
 pas comme les autres

Yves BODRY
Yves BODRY
L'économie collaborative est en majorité conduite par et destinée à la génération Y, mais les clubs de voyages en peer-to-peer sont plus faits pour amener la génération senior à s'engager et à participer à des enjeux sociaux.

L'économie collaborative est en majorité conduite par et destinée à la génération Y, mais les clubs de voyages en peer-to-peer sont plus faits pour amener la génération senior à s'engager et à participer à des enjeux sociaux.

 L'idée du FreeBird Club est arrivée lorsque Peter Mangan s'est mis à louer sa maison sur Airbnb, et à chercher de nouveaux invités qui donnaient à son père un nouvel attachement à la vie. Cela a donné à Peter Mangan l'idée de combiner le modèle d'Airbnb à un aspect social qui pourrait bénéficier aux aînés et les aider à combattre les problèmes de la solitude et de l'isolation. 

Le club relie les invités aux hôtes mais à l'inverse d'Airbnb ces derniers restent chez eux durant le séjour de leurs convives afin de créer des interactions sociales. Bethia Tooth a pris part à un projet pilote du FreeBird Club et assure que les rencontres avec ses hôtes remplissaient un rôle primordial pour elle: «C'était comme si un ami me présentait à ses propres amis», témoigne-t-elle. 

Alors que le FreeBird Club est fondamentalement une entreprise sociale, elle vise à devenir rentable afin de s'étendre au niveau international. Mais la philosophie de l'impact social reste «au centre-même de ce que nous essayons de faire». 

 (Jennifer Duggan/
The Irish Times)