Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Une passerelle au « Knuedler » : Pour qui ? Pourquoi ?

Depuis le mois d’avril de l’année écoulée, l’Association Knuedler pour la Protection du Patrimoine Architectural, met tout en oeuvre pour convaincre l’autorité communale de la Ville de Luxembourg, de renoncer à l’aménagement d’une passerelle entre l’Hôtel de Ville et la Salle des Mariages adjacente. Notre action est fondée par le souci de sauvegarder le caractère harmonieux et unique de l’ensemble architectural formé par l’Hôtel de Ville, l’ancienne Maison des Oeuvres datant de 1691 et, à l’arrière plan, la Cathédrale Notre Dame et la Bibliothèque Nationale.

L’initiative de l’Association vise, notamment
- à garder intacte la perspective qui s’ouvre depuis le Passage sur la Place Guillaume ;
- à éviter que soit masquée la vue que l’on a (encore) depuis le Knuedler sur la Cathédrale et la Bibliothèque et,
- à ce que soit remis en place l’escalier classiciste de 1830 faisant partie de l’ensemble architectural de la Place Guillaume.

Dans ce but, l’Association est intervenue, à plusieurs reprises, auprès du Bourgmestre et du Conseil communal de la capitale, auprès de la Ministre de la Culture et du Directeur du Centre du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

En mettant en place, ensuite, sous l’adresse www.knuedler.org un site Internet invitant les citoyens à s’exprimer au sujet de la passerelle, l’Association a recueilli l’opinion de 1730 personnes dont plus de 91% se prononcent contre cette construction.
L’initiative de notre Association est soutenue, enfin, par de nombreux citoyens exprimant leur opposition au projet par voie de presse respectivement sur notre site Internet.
Le projet de la Ville trouve donc une forte opposition.

Ce nonobstant l’autorité communale persiste et signe.

Cela même alors que l’abandon de ce projet, largement contesté et inutile, aurait permis à la Ville de faire des économies substantielles à une époque où les économies budgétaires sont recherchées.
L’Association Knuedler dénonce aujourd’hui l’opacité qui couvre la procédure d’attribution du marché aux auteurs d’un projet comprenant une passerelle en acier et verre alors que seule une liaison fonctionnelle (pour les employés communaux) était prévue au cahier des charges et que les projets des autres candidats – tous respectueux de l’environnement bâti - avaient été évincés. Comment qualifier alors la position de la Ville en ce qu’elle refuse de rendre publique la délibération du jury du concours ?

Et comment juger l’attitude des experts appelés à se prononcer au nom de l’UNESCO qui, tout en reconnaissant le fait « que la passerelle masquera la vue que l’on a sur la
Bibliothèque et la Cathédrale », qualifient ce projet comme étant de « mineure
importance quant à son impact sur la qualité globale de la Ville de Luxembourg » ?
Quelle crédibilité accorder à ces mêmes experts alors qu’ils passent sous silence le fait
que l’ancienne Maison des OEuvres et l’escalier classiciste situé côté est de l’Hôtel de
Ville, font partie du Bien du Patrimoine Mondial de l’UNESCO et que la première a
été vidée entièrement de ses structures pour ne conserver que les façades et que le second a tout simplement été démoli pour disparaître à tout jamais ?

Comme il n’est pas trop tard pour préserver ce qui peut encore l’être, l’Association
Knuedler pour la Protection du Patrimoine Architectural, lance, à nouveau, un appel
aux autorités communales afin qu’elles fassent preuve de bon sens en renonçant à
construire la passerelle. Nous nous permettons de rappeler, enfin, à notre Bourgmestre
ses propres dires selon lesquels il n’y a que les imbéciles qui ne changent jamais d’avis.
Biergerinitiativ Knuedler

Photos:
1: prise le 26 juin 1932 par Armand Thill, photomontage "Biergerinitiativ Knuedler"
2 à 5: photomontage "Biergerinitiativ Knuedler"
6 et 7: extrait vidéo Steinmetzdemeyer
8: salle des mariages actuelle
9: salle des mariages future (extrait vidéo Steinmetzdemeyer)