Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Très chers amis,

Lettre ouverte à tous les amoureux du foot et à ceux qui ont eu un jour la chance de tacler le ballon sur les terrains de Walfer.

Hier soir nous avons eu une Assemblée extraordinaire des plus déstabilisante. Elle nous a tout d’un coup propulsés dans le temps et repenser l’histoire du football de Walferdange. D’après les documents que j’ai consultés, une fois de retour à la maison, c’est tout au début du 20ème siècle que l’histoire du FC Résidence Walfer a débuté avec le grand effort des initiateurs dont je cite ici que le nom de Nicolas Welter.
Depuis le Club a connu des dates glorieuses et d’autres qui le furent moins. Il y eu l’avant et l’après-guerre et le pendant aussi où héroïque le club a caché de l’ennemi son drapeau durant quatre années. Il y a eu jusqu’à aujourd’hui des matches amicaux, des championnats innombrables certains auréolés de titres et de montés en division, de promotion en promotion et d’effort de s’y maintenir aussi. Il y a eu aussi l’année 1965, celle de l’inauguration du stade Prince Henri, la perle de Walferdange, où ont été célébré manifestations, fêtes et anniversaires et surtout le 100ième, de notre Club, en 2008, mémorable.

Le FC Résidence a ainsi tracé son histoire et est devenu patrimoine, identité culturelle comme sont devenus références tous les gars du village, joueurs ou bénévoles qui se sont démenés pour le football de Walfer.
Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu de moments de doutes et de crises, comme dans tous les clubs d’ailleurs mais les crises étaient toujours suivies de nouveaux départs.
On pense à tout ceci aujourd’hui parce que comme je vous le disais plus haut, hier on a tous été bousculé, pas par la crise que connait notre club mais par la possibilité soudaine que cette crise peut être cette fois fatale au foot de Walfer.

C’est le Président (ff) du Club, le constant et implacable serviteur du Club depuis 28 ans, Serge Schonckert ensemble avec le reste du Comité qui le disent. Epuisés, dépités, frustrés, ils veulent jeter l’éponge. C’est qu’ils sont depuis longtemps seuls à assumer plusieurs casquettes à la fois, Président (ff), Secrétaire, Trésorier, Coach accompagnateur mais c’est aussi eux qui cherchent la chaux et tracent les lignes du terrain, eux qui mettent les filets, font laver les maillots, préparer les sandwichs et accompagner les enfants. C’est eux qui cherchent les sponsors, organisent pendant des mois tournois et manifestations.

Et il est vrai qu’à trop couvrir toutes les taches, on finit par perdre la motivation si à cela s’ajoute en plus un manque de reconnaissance. Le problème est général il y a de moins en moins de gens à qui ça fait plaisir de s’impliquer, très peu sont disponibles et compétents, très peu sont ceux sur qui on peut compter. Les bénévoles retraités, les papas anciens ou non footeux, les joueurs donnent moins de leur temps. La société, ses exigences et la diversité des loisirs y sont pour beaucoup. Tous les clubs connaissent ce problème et les appels au bénévoles résonnent partout.

Malgré tout ça et même si je trouve compréhensif que ceux qui se sont investis sans compter demandent à se retirer, à respirer un instant, (je dis bien un instant puisque fille, sœur, belle fille, belle-sœur et maman de footballeurs, je sais d’expérience qu’une fois mordu par le foot on ne s’y éloigne jamais trop longtemps) comment cependant ;

- Tourner la page et fermer le beau livre du FC Résidence Walfer?
- Accepter que l’aventure s’achève alors que 150 licenciés jeunes, dans presque toutes les catégories jeunes tant d’enfants s’impatientent sur le terrain ?
- Arrêter alors que nous avons le plus beau terrain du pays et que nous venons (ouf !) d’obtenir le terrain synthétique tant rêvé?
- Arrêter alors que nous essayons de nous maintenir en première division, que l’équipe des femmes se consolide et que la Commission des jeunes renait ?
- Que les calicots des sponsors se diversifient et que la Commune promet de nous épauler plus ?

Cette lettre ouverte est un cri pour sauver le Club, elle s’adresse aux amoureux du foot, aux joueurs et aux parents conscients de l’importance du sport pour le développement des enfants, les mamans aujourd’hui plus qu’avant qui apportent une vision des choses moins conflictuelle et aux précieux sponsors. Il faut qu’un grand nombre d’entre vous réagissent et répondent présent, le temps presse, le prochaine AGE est fixée pour le 28 avril à 19h. Il faut remplacer le Comité, désigner rapidement un Président, un Trésorier, un Secrétaire, un responsable des relations avec la fédération, des délégués jeunes , un responsable buvette…. Il faut définir une vision pour le Club qui encourage l’identification avec le club, réorganiser et diviser les taches.

Le Comité sortant sera là, je n'en doute pas un instant pour coacher et appuyer leurs remplaçants. Nous le devons aux jeunes, à tous les joueurs. Tous les coups de mains sont désormais utiles, vous le savez tout comme moi si pas de bénévoles, pas de Comité et pas de football non plus.

Une fois le club pérennisé on aura l’honneur de remercier dans les règles de l’art ceux qui ont porté le Club jusque-là. On ne les remerciera pas uniquement pour leur professionnalisme et leur dévouement incontestés mais aussi pour les petits gestes souvent discrets mais tellement précieux. Je pense ici à la solidarité encouragée entre les enfants du pays et les nouveaux arrivants et demandeurs d’asile. Le foot se moque des limites des frontières géographiques ou de classes. Je pense à la délicate attention portée aux familles des anciens à chaque Challenge qui porte leur nom, à l’effort mené pour promouvoir une alimentation saine auprès des jeunes, à l’âme de nos membres scouts/footballeurs qui se reflètent dans des actions qu’ils ont montées avec des ONG et bien plus encore.

J’attends avec impatience ce moment de fin de crise et de célébration.
Vive le FC Résidence Walfer !
Henoke Courte
Membre du Comité FC Résidence Walfer