Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Albert Wieder , le ”roi du tuba” , avec le Brass Band du Conservatoire d'Esch-sur-Alzette à Schuttrange

Brass Band du Conservatoire d'Esch-sur-Alzette à Schuttrange

Jeudi dernier le Commission culturelle de la Commune de Schuttrange avait invité en l’église de Schuttrange à un concert exceptionnel , avec en vedette le ” roi du tuba ” Albert Wieder , accompagné par le brillant Brass Band du Conservatoire d'Esch-sur-Alzette, placé sous la direction de Claude Schlim.

Albert Wieder, admis à l'Université de Graz dans la classe de Josef Maierhofer, a été engagé à l’âge de 19 ans à l’orchestre de scène de l’Opéra d’Etat de Vienne et il joue régulièrement dans différents orchestres et formations comme par exemple l’Orchestre Philharmonique de Vienne ou bien le Gansch'n Roses. Actuellement est professeur de tuba au Conservatoire Joseph Haydn à Eisenstadt en Autriche se trouve en tournée avec le célèbre Mnozil Brass.
Claude Schlim , le nouveau directeur du Brass Band du Conservatoire d'Esch-sur-Alzette, avait préparé un programme sélecte avec des œuvres classiques aussi bien que des compositions contemporaines pour brass-band de haut de haut niveau musical et technique.

Le programme débutait avec l’ouverture ”Guillaume Tell” de Gioachino Rossini , arrangée par G.J. Grant. Dans le “ Concerto for Tuba ” d’ Edward Gregson, le soliste Albert Wieder donnait une première prevue de son talent impresionnant. Les musiciens du Brass Band brillaient ensuite dans une oeuvre d’un haut degré de difficulté mais combien intéressante qu’est “ The Spirit of Puccini “ de Hermann Pallhuber dans lequel le compositeur autrichien travaille quatre thèmes célèbres de Puccini .

“O Magnum Mysterium” de Morten Lauridsen, une oeuvre originalement chorale , arrangée par Philip Littlemore, prouvait les excellentes qualités du directeur aussi bien que de ses musiciens dans tous les registres avant de passer à une creation mondiale d’une oeuvre inédite d’Albert Wieder , “Tumba” , pour tuba et brass-band. Ensuite le soliste éblouissait les nombreux auditeur par ses finesses d’interprétation dans son solo sans accompagnement.

“Malaguena” d’Ernesto Lecuona, avec ses rythmes envoûtants clôturait le programme auquel l’ensemble donnait en guise de bis une mélodie mexicaine “Pasmo” , non pas moins attractives que l’oeuvre précédente.

Bref, une soirée inoubliable pour les très nombreux auditeurs qui avaient répondu à l’invitation de la Commission culturelle de la Commune de Schuttrange. Une réception offerte par l’Administration communale clôturait la soirée.