Wählen Sie Ihre Nachrichten​

La Fondation Majany offre des bûches de Noël pour les plus démunis

La Fondation Majany offre des bûches de Noël pour les plus démunis


Les 21 et 22 décembre, la Stëmm vun der Strooss s’est vu offrir des bûches confectionnées par la pâtisserie Namur et qui ont pu être distribuées au sein du restaurant social de Hollerich, situé 7 rue de la Fonderie.


Cette action a été financée par la Fondation Majany représentée par ses membres-fondateurs : Claude et Laurent Meiers ainsi que John Li. Le Président de la Fondation, Claude Meiers, qui en février dernier avait déjà montré son soutien en remettant un don de 10 000 € à l’association, a tenu à servir personnellement les personnes dans le besoin.


Pour rappel, ce sont en moyenne 258 repas qui sont distribués quotidiennement au sein du restaurant de Hollerich et pas moins de 158 personnes qui font chaque jour appel aux différents services offerts par la Stëmm vun der Strooss. Cette différence au niveau des chiffres s’explique par le fait que certaines personnes se resservent pour la simple et bonne raison que le repas pris le midi représente leur seule collation de la journée.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


The Majany Foundation offers Yule log cakes for people in need


On 21 and 22 December, Stëmm vun der Strooss was offered Yule logs made by the Namur bakery which were distributed in their social canteen in Hollerich, located at 7 rue de la Fonderie.


This initiative was funded by the Majany Foundation represented by its founding members Claude and Laurent Meiers, and John Li. The President of the Foundation, Claude Meiers, who last February had already shown his support by giving a donation of €10,000 to Stëmm, wanted to personally serve those in need.


As a reminder, on average 258 meals are distributed daily in the Hollerich canteen and no less than 158 people daily use the various services offered by Stëmm vun der Strooss. This difference in numbers can be explained by the fact that some people have second helpings for the simple and valid reason that it is their only meal of the day.