Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Dépistage : aussi pour les personnes exclues

Les personnes défavorisées affiliées et non affiliées à une caisse de maladie ne se rendent pas au Kirchberg, à l’ancienne bibliothèque nationale, pour y profiter gratuitement d’un test de dépistage au Corona Virus. Elles doivent faire face à bien d’autres priorités. C’est le constat qu’ont fait les professionnels de santé qui se sont rendu compte qu’ils devaient s’adapter aux potentiels patients, touchés par la précarité, et non l’inverse. Parce que très peu de gens fréquentant les structures sociales demandaient à se faire tester, malgré la mise en place d’un groupe de 6 médecins, la stratégie a été revue, et cela en très peu de temps.

Depuis le lundi 7 et jusqu’au vendredi 11 décembre, les chômeurs de longue durée, jeunes en difficultés, sans papiers et personnes souffrant d’une maladie de la dépendance auront la possibilité de se faire tester à 8 endroits différents. Sur l’heure de midi, la Stëmm vun der Strooss de Esch-sur-Alzette a été la première association à ouvrir ses portes pour y offrir des tests de dépistage, en plus des repas, des douches, des vêtements et du service buanderie. Une permanence sera également assurée à l’Abrigado l’Abrisud, dans les locaux de la Wanteraktion au Findel, au sein du Courage rue dernier sol, au Dropin et au sein des structures Resonord Troisvierge et Ettelbruck.