Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Un nouveau ingénieur de génie au canal de Bernistap – Hoffelt

Depuis 1830 et Jean Rémi Depuyt, les travaux du canal reliant la Meuse à la Moselle n’avaient plus connu d’ingénieur de génie.

On vient d’embaucher un nouveau et le choix est tombé sur Walt le Castor. Cet animal est un ingénieur hors pair : il construit des digues, des huttes et des chenaux impressionnants. Il voit aussi bien sous l’eau que sur la terre ferme, il est gauche et lent sur le sol, mais gracieux et habile dans l’eau .

Dans certaines régions, le problème n’est plus maintenant de protéger la population de castors, mais d’empêcher les dommages aux terres agricoles, aux routes et aux plantations d’arbres causés par les digues et la coupe de bois des castors. Pour ce faire, le piégeage et l’utilisation de dispositifs de lutte contre les inondations sont nécessaires. Puisque les castors maintiennent les niveaux d’eau, améliorent l’habitat de nombreux types d’espèces sauvages, stabilisent l’écoulement des cours d’eau et empêchent l’érosion de leurs lits, il est important de les gérer soigneusement.

Pour celles et ceux qui veulent savoir d’avantage sur le retour du castor dans nos régions, le Cercle d’Etudes sur le Canal de Bernistap – Hoffelt organisera une conférence qui sera animée par le Docteur Laurent Schley, au centre culturel à Hachiville, le lundi 11 mars 2013 à 20.00 heures.