Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Un Café des Âges sous le signe de la curiosité réciproque et de l’accessibilité pour tous

Plus de 40 participants ont répondu à l’invitation au Foyer La Cerisaie de la Fondation Kräizbierg

En collaboration avec Festivasion, RBS-Center fir Altersfroen ainsi que le Foyer La Cerisaie de la Fondation Kräizbierg, LEADER Miselerland a organisé il y a peu un Café des Âges à Dalheim.

Quelque 40 personnes, jeunes et moins jeunes, résidents et collaborateurs du foyer La Cerisaie, habitants de la commune de Dalheim, résidents du Miselerland et d’ailleurs d’origines culturelles diverses se sont retrouvés afin de participer à cet après-midi de discussions.

Madame Haasenritter, directrice du foyer, s’est dite ravie de pouvoir accueillir toutes ces personnes à La Cerisaie. Ayant elle-même participé à un Café des Âges l’année passée, elle a souligné l’intérêt de telles initiatives. En effet, elles permettent de rassembler des personnes autour d’un même sujet, leur offrant ainsi la possibilité de mieux faire connaissance et de réduire leur peur de l’inconnu.

Monsieur Dicken, échevin de la commune de Dalheim chargé de l’intégration a souhaité à tous la bienvenue. Relevant le grand succès des activités interculturelles et intergénérationnelles au « Spilldierfchen Inacobado », plateforme de rencontre créée entre l’école fondamentale de Dalheim et le Foyer La Cerisaie dans le cadre du concours Miselerland Integration Couch, il a souhaité des débats intéressants et fructueux à tous les participants.

Des discussions animées, centrées sur les aspects positifs du vivre-ensemble

Les sujets suivants ont été abordés autour d’un café et de gâteau : Comment percevons-nous le « vivre-ensemble » ? Quels centres d’intérêts communs existe-t’ il? Que pouvons-nous apprendre les uns des autres ? Comment nous soutenir mutuellement ? Quelles nouvelles idées pouvons-nous formuler à l’issue de cet après-midi?

L’ouverture à autrui, la tolérance et le respect, mais surtout aussi la victoire sur la peur de l’autre, notamment par rapport à des personnes à mobilité réduite ont été des thèmes récurrents suscitant des points de vue assez marqués. La mise à disposition de locaux permettant des rencontres ainsi que l’organisation d’activités communes font partie des suggestions formulées à l’issue des débats.

De manière générale, des préjugés ont été surmontés et des aspects communs entre différentes générations, cultures ainsi qu’entre personnes avec ou sans handicap ont pu être identifiés autour de trois tables en langue luxembourgeoise et d’une table en français.

Un rapport adressé aux dirigeants de la région

Une synthèse résumant les discussions des quatre tables a été présentée à l’issue de l’après-midi. Celle-ci sera mise sous forme de rapport et parviendra aux responsables politiques concernés.

Pour de plus amples informations:
Cathy Schmartz - Coordinatrice de Projet LEADER Pacte d’Intégration
Téléphone: 75 01 39 E-Mail: cathy.schmartz@leader.miselerland.lu
www.leader.miselerland.luwww.facebook.com/LeaderMiselerlandPacteDIntegration

Photos: Ed. Feipel / LEADER Miselerland