Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Sauvons le poisson d'avril
Leitartikel Lokales 3 Min. 03.04.2018 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Sauvons le poisson d'avril

Leitartikel Lokales 3 Min. 03.04.2018 Aus unserem online-Archiv
Exklusiv für Abonnenten

Sauvons le poisson d'avril

Linda CORTEY
Linda CORTEY
Il fut un temps où les poissons d’avril nous faisaient beaucoup rire, nous les journalistes.

Il fut un temps où les poissons d’avril nous faisaient beaucoup rire, nous les journalistes. Trouver une idée farfelue mais presque crédible. Ecrire l’article, peaufiner les détails en imaginant les réactions des lecteurs. Certains poissons d’avril sont devenus célèbres, comme ce reportage vidéo de la BBC sur le fameux arbre à spaghetti italien ou celui de la télévision suisse qui annonce le premier alunissage en 1967, soit deux ans avant le vrai. L’ambassadeur américain en Suisse y a cru.

Nous, journalistes, pensions parfois que certains lecteurs pouvaient croire n’importe quoi, à condition que ce soit écrit dans le journal ou diffusé au journal télévisé ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Editorial: Vacance de zèle
Vivons-nous dans le pays des bisounours? Loin de vouloir paraphraser l'égérie des extrémistes français, Marine Le Pen, la question mérite d'être posée au regard de la faiblesse apparente de la présence policière et militaire quelques jours seulement après les attentats meurtriers de Bruxelles.
EDITORIAL : Un dogme battu en brèche
Dans l'attente, entre deux annonces publicitaires, la radio rappelle que nos drames pèsent bien peu à côté de ceux que subissent ces âmes errant sur la route de la survie entre un occident et un orient qui n'est – pour elles – pas si proche.
Il faut du temps...
Les enfants ont parfois des peurs, des angoisses, enfouies au plus profond d'eux-mêmes. Et si les parents n'ont pas le temps ou ne prennent pas suffisamment de temps pour creuser ce qui ne va pas, ces enfants traîneront leur hantise partout avec eux.