Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Maladie de Lyme: "On veut une vue correcte de la situation"
Le Dr Pierre Weicherding: "L'avant-projet de loi qui obligera les laboratoires à déclarer tous les tests positifs à la borréliose est en cours d'élaboration"

Maladie de Lyme: "On veut une vue correcte de la situation"

Photo: Pierre Matgé / archives LW
Le Dr Pierre Weicherding: "L'avant-projet de loi qui obligera les laboratoires à déclarer tous les tests positifs à la borréliose est en cours d'élaboration"
Lokales 4 Min. 13.11.2015

Maladie de Lyme: "On veut une vue correcte de la situation"

À la suite de notre enquête sur les difficultés des patients atteints de borréliose de Lyme à un stade avancé, le ministère de la Santé annonce un avant-projet de loi.

Par Christelle Raineri

Notre enquête sur la maladie de Lyme chronique publiée le 30 octobre dernier exposait les difficultés des patients atteints de borréliose de Lyme à un stade avancé et pointait du doigt la formation insuffisante des médecins sur ce sujet et les failles du système épidémiologique luxembourgeois. La députée Sylvie Andrich-Duval (CSV) avait alors interrogé la ministre de la Santé dans une question parlementaire à propos de la situation du Luxembourg face à cette pathologie.

Si les réponses de Lydia Mutsch restent floues sur certaines problématiques, notamment l'absence de prise en charge par la CNS des soins et traitements nécessaires aux patients au stade chronique de la maladie (atteints depuis plusieurs années), la ministre fait tout de même une annonce: un avant-projet de loi sera bientôt présenté au Conseil de gouvernement ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Commentaire: Ne fermons plus les yeux
Les patients atteints de borréliose de Lyme chronique au Luxembourg demandent aux autorités de reconnaître l'existence de la maladie et d'être pris en charge dans leur pays.
Enquête: La maladie de Lyme au Luxembourg
Transmise par les tiques, la maladie de Lyme à un stade avancé n'est pas reconnue par le Luxembourg. Il n'y a aucun chiffre disponible officiellement car les médecins ne déclarent pas les cas et pour cause: le monde médical est extrêmement divisé sur la question. En attendant, les patients souffrent bel et bien, et on continue de les ignorer.