Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Dans les griffes de certains promoteurs au Grand-Duché au Luxembourg.
Lokales 2 Min. 10.02.2014 Aus unserem online-Archiv

Dans les griffes de certains promoteurs au Grand-Duché au Luxembourg.

Dans les griffes de certains promoteurs au Grand-Duché au Luxembourg.

Photo: Serge Waldbillig
Lokales 2 Min. 10.02.2014 Aus unserem online-Archiv

Dans les griffes de certains promoteurs au Grand-Duché au Luxembourg.

Un jour vous vous décidez à acheter un bien immobilier. Vous vous adressez à un promoteur. Vous signez un compromis et ensuite un acte notarié. On vous promet un délai de livraison qui est mentionné dans l'acte.

Un jour vous vous décidez à acheter un bien immobilier.

Vous vous adressez à un promoteur.

Vous signez un compromis et ensuite un acte notarié. On vous promet un délai de livraison qui est mentionné dans l'acte. Le notaire vous assure qu'il est inutile de préciser un montant pour des dommages au cas où le délai ne serait pas tenu, vu que l'on est couvert par la loi.

Vous payez vos tranches, comme convenu, vu que vous respectez vos engagements.

Jusque là, tout va bien.

Mais maintenant, oh, la construction à du retard. Vous demandez des explications et on vous dit :

"On a un peu de retard, à cause d'intempéries" ou à cause d'autres excuses bidon.

Se peut-il que les promoteurs ne savent pas qu'il y a des hivers au Luxembourg ? et de les considérer dans leur planning ?

(Faudrait peut-être suivre un cours de géo avant de devenir promoteur ?)

On vous dit "on aura terminé dans 2 mois".

Après les 2 mois on vous rajoute encore 2 mois et ainsi de suite.

Maintenant, on perd patience et on commence l'écriture de lettres recommandées.

Le promoteur invoque un tas d'excuses tirées par les cheveux que l'on est sensé accepter.

(hiver, faillite de corps de métier, des corps e métier qui ne viennent travailler que quand ils le veulent , ect., ect.

Donc l'acquéreur doit assumer l'incapacité du promoteur qui ne sait pas gérer son chantier. Pourtant il est (très bien) payé pour cela.

Finalement on s'adresse à un avocat.

L'avocat: "Vous devez d'abord prouver que vous avez eu des dommages et ensuite vous devez compter entre 4000.- et 5000.- Euros pour engager une plainte auprès du tribunal, mais sans aucune garantie de réussite".

Imaginons les personnes qui doivent payer leur loyer et leur prêt, qui ont peut-être rompu leur contrat de bail et seront sans logement, la perte de loyer au cas où vous voudriez louer votre bien.

Il semble que les contrats de certains promoteurs sont unilatérales.

Je suis moi même victime d'une histoire avec un immeuble qui à 15 mois de retard, sans être terminé et d'un autre qui à 11 mois de retard sans être terminé.

Qui va mettra enfin un terme à ces pratiques et à ces arnaques ?

Je vous conseille:

Si, lors de la signature du compromis le promoteur ne veut pas se prononcer sur une date de livraison correcte :

Envoyez-le au diable !

Choisissez votre notaire et non celui du promoteur. Si le promoteur n'est pas d'accord:

 Envoyez le au diable.

Si, lors de la signature de l'acte notarié n'est pas spécifié, dans une date de livraison finale et des dommages et intérêts en Euro pour chaque jour de retard:

Envoyez le promoteur au diable, y compris le notaire.

Forotti Enzio